Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated R - Prosa

 

Autore: sailor

Beta-reader(s): Rory

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 11 capitoli

Pubblicato: 10-04-05

Ultimo aggiornamento: 05-06-05

 

Commenti: 46 reviews

» Scrivere una review

 

RomanceDrame

 

Riassunto: Kaori se pose des questions sur son avenir au sein de city hunter....quand une autre personne vient s'immicer dans notre duo de charme. C'est ma premiére fic donc svp dites moi ce que vous en pensez.

 

Disclaimer: Les personnages de "Encore combien de temps?" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

What can I do in this site?

 

The goal of HFC is to enable authors to have complete control on their work. After signing up for a new member account, you can log in and add/modify your own fanfictions. In the same way, artists can upload their fanarts. Only fanmanga and goodies have to be sen ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: Encore combien de temps?

 

Capitolo 2 :: Nouvelle entrée en scène!!

Pubblicato: 14-04-05 - Ultimo aggiornamento: 14-04-05

Commenti: Tout d'abord mille merci a ma beta pour ses conseilles aviser. Ensuite j'espère que ce nouveau chapitre vous plairas et merci pour les reviews que vous m'avez envoyer. Bonne lecture.

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


 

Le matin arriva trop vite pour nos deux protagonistes, et ni l'un, ni l'autre ne se sentait prêt à affronter la journée qui s'annonçait.  

Kaori fût la première à descendre tout doucement les marches. Une valise dans chaque main, elle alla jusqu’au salon, posa ses bagages par terre et attendit.  

Elle avait gardé le mince espoir d'un petit miracle. L'espoir que l'homme qu'elle aimait plus que tout, celui qui la faisait tant souffrir, fasse enfin un geste vers elle, qu'il la retienne. Allait-il la laisser partir comme ça, sans même un au revoir ?...  

Elle resta debout dans le salon pendant une dizaine de minutes, l'oreille aux aguets et les yeux rivés sur les marches menant à la chambre de son partenaire. Mais pas un bruit ne venait troubler le silence de l'appartement mis à part les battements effrénés de son coeur. Elle poussa un soupir de découragement et alla téléphoner à Eriko.  

Pendant ce temps, au premier étage, Ryô vivait un enfer. Il était à deux pas de la porte, la main sur la poignée, pétrifié.  

La femme qu’il aimait qui était toute sa vie, sa lumière, son guide, celle qui avait fait de lui ce qu'il était maintenant, qui lui avait donner une seconde chance de faire partie de ce monde, allait bientôt franchir la porte, quitter leur foyer et par la même occasion sa vie, et lui hésitait encore...  

Son cœur lui criait d’aller la voir et de tout lui avouer une bonne fois pour toute, mais il ne s'en sentait pas capable. Il ne voulait pas l'entraîner dans son monde et faire planer sur elle la menace permanente de la mort.  

Son passé était bien trop douloureux et présent pour qu’il puisse penser à un avenir avec elle.  

D’ailleurs, il n’avait pas d’avenir, ce mot n'avait aucune réalité pour lui, un homme qui sait qu’il peut mourir à chaque fois que quelqu’un veut se faire un nom dans le milieu n’a pas d'avenir, seul compte le jour présent.  

-Non….je ne peux pas, murmura-t-il pour lui-même.  

Il abaissa lentement sa main et resta figé devant sa porte. Sa décision était prise. Ce n’était pas forcément la meilleure, mais dans l’état actuel des choses c’est celle qui lui paressait la plus raisonnable.  

Au moment même où Ryô avait tranché Kaori raccrocha. Elle venait de parler à Eriko qui avait paru attristée par la décision de son amie.  

Elle reprit ses valises en main et se dirigea vers la porte d’entrée, les larmes coulaient librement sur son visage sans qu’elle cherche à les retenir.  

Elle se tourna une dernière fois vers la porte de la chambre de Ryô, puis sur ce dernier regard rempli de regrets elle ouvrit la porte et sortit.  

 

 

…………………………………………………………………………………………………..  

 

Aéroport de Tokyo  

- Monsieur Miyazaki j’espère que vous avez fait un agréable voyage à bord de notre compagnie ?  

L’hôtesse s’inclina respectueusement devant le passager auquel elle venait de s’adresser, une rougeur révélatrice colorait ses joues.  

Elle avait rarement vue un homme doter d’un charme aussi ravageur, il rayonnait d’une beauté virile, la beauté sombre et irrésistible d’un ange déchu.  

De grande taille, avec un corps qui paraissait sculpté dans du granit, il avait des cheveux noirs soyeux qui lui tombaient au niveau des épaules et une fossette au menton qui donnait envie de…. (devinez la suite !!) mais ce qui était le plus surprenant chez cet homme, c’était ses yeux l’un vert, l’autre gris qui donnaient tout son charme au personnage.  

L’homme s’inclina gracieusement devant l’hôtesse en lui décochant un sourire qui aurait fait fondre n’importe quel cœur endurcit.  

- Ce fût fort agréable, je vous remercie Mademoiselle.  

Puis en descendant les escaliers, notre nouvel ami eu un petit sourire.  

« J’espère que mon séjour sera tout aussi agréable. J’arrive ma Kaori. J’attends ce moment depuis si longtemps et rien ni personne ne se mettra plus entre nous, mon amour. »  

Il s’arrêta devant l’entrée de l’aéroport et héla un taxi.  

-Je suis prêt à vous payez ce que vous voulez si vous m’amenez le plus rapidement possible dans le quartier de Shinjuku.  

Il sortit une liasse de billets de la poche intérieur de son costume coupé sur-mesure.  

Le chauffeur en voyant ça crût à un miracle de Noël, il empocha son argent et tout en pensant aux cadeaux qu’il allait pouvoir faire à sa famille, il se mit en route.  

Miyazaki Yeoh se cala confortablement dans son siége puis il ouvrit la mallette qu’il avait devant lui et se mit à feuilleter un dossier plutôt conséquent qui s’y trouvait.  

Il avait fait appel au meilleur détective qui était sur le marché pour avoir des renseignements sur le style de vie de la femme qu’il aimait depuis toujours et beaucoup de choses dans ce dossier l’avait rendu fou de rage, mais maintenant qu’il était là tout aller rentrer dans l’ordre.  

Il extirpa de sa poche une photo abîmée et jaunie par le temps, elle représentait une petite fille d’environs 5 ans sur une balançoire en train de rire aux éclats, toute en elle exprimait une joie de vivre intense.  

-Mon cœur enfin je t'ai retrouvée, désormais plus rien ne pourra nous séparer je t’en fais la promesse !  

Puis les yeux dans le vague, il serra la photo contre son cœur.  

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de