Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated R - Prose

 

Author: CityHunterAddict

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 33 chapters

Published: 13-03-14

Last update: 20-02-15

 

Comments: 19 reviews

» Write a review

 

RomanceDrame

 

Summary: Quand un geste, même un geste d'amour peut tout détruire.

 

Disclaimer: Les personnages de "La mort d'un Ange " sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

Why do I have to use the link in my account to send you my request?

 

Since I receive a lot of requests, I'd rather prefer validation didn't take me a lot of time. So, I concentrate all requests in the same email box and I won't look for the member's ID each time. You also have to use the email address you put in your profile. It gives me another mean of verification.

 

 

   Fanfiction :: La mort d'un Ange

 

Chapter 1 :: Chap 1 : Prise de risques

Published: 13-03-14 - Last update: 13-03-14

Comments: Voici une toute nouvelle aventure ! Ca change un peu, voire beaucoup de ce que j'ai déjà fait. J'espère que cette histoire vous plaira. Merci à ma Beta qui me motive à fond ! Bisous à elle.

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33


 

Chap 1 : Prise de risques  

 

Le ciel était d 'une intense obscurité, ni la lune ni les étoiles n'avaient osé apparaître car, sous cette voûte céleste inquiétante, sans la moindre présence lumineuse, se livrait un combat mortel terrible. Le calme, lourd et pesant de cette nature fébrile n'était déchiré que par de brefs coups de feux.  

 

Personne n'aurait imaginé s'aventurer dans cette immense et sombre forêt en plein jour alors de nuit, c'était presque un suicide. Elle était si boisée qu'il était très facile de s'y perdre et de ne jamais en sortir.  

 

Pourtant plusieurs individus se livraient un duel dans ce paysage cauchemardesque et dangereux. La silhouette imposante d'un homme surgit d'un bond, tel un lion et tira, aussitôt le bruit d'une chute se fit entendre. Ryô s'accorda quelques secondes de pause pour souffler un peu et faire un premier bilan.  

 

La « partie » venait de débuter et il avait déjà descendu trois hommes, il lui en restait encore au moins neuf. Il avait beau être le tueur numéro Un du Japon et avoir une confiance aveugle en ses capacités, il devait s'avouer que cette épreuve le fatiguait beaucoup. Pendant un instant, il se demanda s'il réussirait à se sortir de ce guêpier.  

 

Le nettoyeur allait reprendre sa progression lorsqu'il sentit une aura meurtrière au-dessus de lui. Sans même prendre le temps de vérifier ses « sensations », il se tourna aussi vif que l'éclair, pointa son arme vers une haute branche du sapin derrière lui et tira. Une seconde après, le corps d'un homme tomba lourdement sur le sol, la poitrine rougit par la balle.  

 

Ryô essuya une goutte de sueur qui glissait le long de sa nuque, il commençait à avoir un peu chaud. Le jeune homme allait ôter sa veste lorsqu'un craquement sec et rapide se fit entendre à quelques mètres de lui. Aussitôt il se retourna et attendit,caché, il restait sur ses gardes car étrangement, il n'avait senti aucune aura.  

 

Son niveau de vigilance était à son comble, tous ses muscles étaient en alerte, tendus, prêts à agir à la moindre sollicitation. Le buisson en face bougea et ... le nettoyeur se retint de hurler de rire lorsqu'un chat sauvage en sorti. Ce petit intermède lui fit beaucoup de bien, en effet, il constata qu'il avait besoin de se détendre un peu s'il voulait rester en vie.  

 

Comme rien de menaçant ne se profilait dans les parages, le tueur s'assit, l'endroit où il se trouvait était bien dissimulé, donc il pouvait y rester un instant. Ryô en profita pour penser à sa partenaire. Il se félicita de ne lui avoir rien dit sur la raison de sa présence ici. Il n'était pas nécessaire qu'elle sache que sa tête était à nouveau mise à prix et que la prime avait plus que triplée. De plus, on offrait le statut « d'empereur » du milieu à celui qui le tuerait.  

 

Évidemment ces gros lourdauds pensaient pouvoir le liquider s'ils s'unissaient contre lui, et comme ils n'avaient pas inventé la poudre, ils l'avaient prévenu qu'ils l'attaqueraient ce soir. Sur le coup, le nettoyeur avait souri mais en ce moment, il devait reconnaître que c'était moins facile qu'il avait imaginé. Avoir choisi de les conduire jusqu'ici n'était peut-être pas une de ses meilleures idées.  

 

De toute façon, il devait s'en sortir vivant s'il voulait continuer à protéger Kaori. Il n'était pas dupe, il savait bien qu'à la seconde où il mourrait, son équipière vivrait une vraie torture. Le simple fait d'imaginer sa Sugar aux mains de ces individus décupla son envie d'en finir vite avec eux.  

 

Le tueur numéro 1 du Japon reconnaissait qu'il n'aimait pas être éloigné longtemps de sa partenaire, il craignait toujours pour sa vie. Elle avait beau savoir se défendre et se sortir de situations incroyables, elle était plus fragile que lui et ne maîtrisait pas l'art de tuer. Cela faisait d'elle une cible intéressante pour l'atteindre lui.  

 

Ryô avait pourtant essayé de la faire partir, en lui faisant subir les pires choses possibles mais rien n'avait fonctionné. Elle était toujours là, avec lui et plus proche de lui que jamais. Kaori était la seule à le connaître entièrement et à savoir qu'il avait un cœur.  

 

Sa partenaire avait réussi à sonder son être intérieur, découvrant toute sa vie, elle était parvenue à lui rendre l'espoir et à lui redonner son humanité. Son Ange lui avait surtout montré qu'il pouvait être aimé tel qu'il était.  

 

L'arrivée de Kaori dans sa vie avait été un bouleversement inimaginable, elle avait fait entrer du soleil, de la chaleur humaine, de l'optimisme et de l'amour dans son enfer. Depuis sa venue, le nettoyeur avait l'impression d'avoir payé pour ses pêchers et pensait, imaginait de temps en temps qu'une vie plus douce, à ses côtés était possible.  

Pourtant son équipière était loin de savoir l'importance qu'elle avait dans la vie de son partenaire. Elle était convaincue qu'il l'aimait, à sa façon, mais ne se doutait pas de l'intensité des sentiments de son pervers de colocataire.  

 

Ryô, attendri et ému en pensant à son Sugar Boy ne remarqua pas la présence d'un sniper qui l'avait en joug. L'assaillant sourit devant la grande facilité de la situation, il pensa que finalement, City Hunter n'avait rien de si impressionnant.  

 

Sans attendre, il tira mais une seconde à peine avant que la balle ne pénètre la tête du nettoyeur, ce dernier se retrouva projeté au sol et fut simplement blessé à l'épaule. Ne comprenant rien au déroulement de l'action, l'homme regarda et vit une jeune femme à la chevelure flamboyante, penchée au dessus de Ryô.  

 

Le mercenaire comprit que c'était l'occasion ou jamais de se débarrasser du duo en une seule fois, il visa à nouveau et tira mais au moment où il appuya sur la gâchette, son arme explosa et le tua sur le coup. City Hunter venait de viser son fusil !  

 

Kaori se releva et demanda essoufflée et inquiète :  

 

- Ryô, tu vas bien ? Tu saignes ! Où es-tu blessé ?  

 

Le nettoyeur dans une colère noire hurla :  

 

-Qu'est ce que tu fous ici ? As-tu idée des risques que tu viens de prendre ?  

 

La jeune femme ne se démonta pas et répondit du tac au tac calmement :  

 

- Ca va, pas la peine de crier. Un indic était venu te trouver mais comme tu n'étais pas là, il m'a expliqué la situation. J'ai prévenu Umi et nous sommes arrivés. Et heureusement, tu allais te faire tuer...  

 

Toujours énervé contre sa partenaire, le jeune homme ne la laissa pas finir ses explications :  

 

- Tu cherches quoi ? La mort ? Je m'en sortais, j'y serais arrivé seul ! Tu n'as rien à faire ici. Je ne veux pas de toi là ! Il y a encore trop de dangers...  

Cette fois-ci c'était au tour de la jeune femme de lui couper la parole :  

 

- Arrête tes reproches et laisse-moi le temps de parler. Les autres « concurrents » si on peut dire, sont hors d'état de nuire, on les a maîtrisé avec Falcon. Ils sont soit ligotés comme des gigots soit, morts. Notre ami a la gâchette trop rapide. Moi je ne voulais pas que....  

 

A nouveau, Ryô, sous le coup de l'émotion et devant l'irresponsabilité de sa partenaire ne la laissa pas continuer :  

 

- Oui c'est ça, tu es fière de toi en plus. Idiote, imbécile, tu aurais pu te faire TUER. Tu y as pensé à ça ? Je ne veux pas que ton frère vienne me hanter parce que TU prends des risques inutiles et inconsidérés. Comment une fillette comme toi a pu se débarrasser d'assassins hyper entraînés ?  

 

Kaori ne supporta pas les critiques de son équipier, elle avait agi en écoutant son cœur, elle savait qu'elle devait lui venir en aide et plutôt que de la remercier, il la rabaissait . Les larmes aux yeux et la gorge serrée, elle répondit en le quittant :  

 

- Tu aurais juste pu dire « merci » car sans moi que tu le veuilles ou non tu serais mort. Puisque je suis de trop, tu t'occuperas de ta blessure tout seul. Je vais demander à Umi de me ramener.  

 

Dans un murmure, elle ajouta :  

 

- Débrouille-toi seul puisque c'est ce que tu veux.  

 

Étonnamment au moment où la jeune femme quittait Ryô, une pleine lune resplendissante rayonna. Le nettoyeur vit comme en plein jour et en profita pour regarder sa plaie, elle n'était pas belle du tout.  

 

De nouveau seul, à nouveau entouré de silence, il repensa à son attitude. Le jeune homme voulait tant remercier sa Sugar, la serrer contre lui pour être sûr qu'elle allait bien et pour lui montrer combien il était heureux d'être encore en vie.  

 

Au lieu de ça, il venait de lui briser le cœur, une fois de plus. Il venait de la rabaisser et de diminuer son geste salvateur. S'il voulait qu'elle ne prenne pas de risques, il n'avait pas le choix, il devait être dur avec elle.  

 

La tenir éloignée de ce milieu était la seule solution qu'il avait trouvé, cela n'était sans doute pas la bonne mais en attendant, il agirait comme le goujat qu'il était. Pour l'heure, le nettoyeur déchira un bout de son tee-shirt pour arrêter l'écoulement du sang.  

 

Kaori étant accompagnée d'Umi, il ne s'inquiétait pas pour elle. Après la scène qu'il venait de jouer à sa partenaire, il se doutait qu'elle rentrerait directement chez eux. Il décida donc de prendre son temps pour sortir de ce labyrinthe.  

 

Cette promenade forcée lui ferait du bien, le nettoyeur avait besoin de réfléchir au calme. Cette nuit de combat avait été plutôt difficile. Non seulement il venait de se disputer une fois de plus avec son équipière mais en plus, il avait une nouvelle dette envers Falcon. Cette idée ne lui plaisait guère, il aimait ne rien devoir à personne. C'était un de ses principes : ne dépendre que de lui-même.  

 

Tant bien que mal, Ryô essayait de se vider l'esprit, il n'arrivait pas à rester serein. Il avait peur d'avoir été trop loin avec Kaori. Le tueur numéro Un du Japon n'était pas très fier à cette heure et faisait presque peine à voir. Sa balade prit fin lorsqu'il entra dans la clinique du Doc. 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de