Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prose

 

Auteur: Noa

Status: En cours

Série: Cat's Eye

 

Total: 14 chapitres

Publiée: 17-10-03

Mise à jour: 09-08-04

 

Commentaires: 6 reviews

» Ecrire une review

 

General

 

Disclaimer: Les personnages de "Une troisième chance" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Astuces & Conseils

Est-ce que je peux faire corriger ma fanfiction?

 

Oui, il suffit de choisir un Beta Reader. Un Beta Reader est une personne qui accepte de lire et corriger les fics d'autres auteurs. Il suffit de contacter la personne par email po ...

Pour en lire plus ...

 

 

   Fanfiction :: Une troisième chance

 

Chapitre 7 :: Chapitre VIII

Publiée: 18-10-03 - Mise à jour: 18-10-03

Commentaires: J’en connaît qui vont être dègue lol. Mais ne vous inquiétez pas vous saurez la suite dans le prochain chapitre ;o). Entre temps je voudrai passer une petite dédicace à Guizzou et Aymara pour leur soutien et un grand merci de suivre avec attention ce fanfic ainsi qu’un grand coucou à Cycy, Soso et Solène.

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 7 9 10 11 12 13 14


 

5 jours sont passé et la blessure d’Hitomi se guérissait lentement, de son côté Isamu été à son bureau au poste de police.  

 

 

 

Un agent : Sergent quelqu’un vous demande au Hall.  

 

Isamu : bien j’arrive. [ça faisait longtemps qu’on ne m’avait pas appelé sergent]  

 

 

 

Il descendit au Hall et vit une petite japonaise aux cheveux roux et court, elle portait un uniforme de couleur orange et bleu. C’était l’uniforme de la seconde patrouille des Labors.  

 

 

 

Isamu étonné : NOA ??!! (Note de l’auteur : tiens Noa ça me dis un truc ? ;p)  

 

Noa : Salut Isamu ça faisait un bail.  

 

 

 

Il l’a pris dans ses bras.  

 

 

 

Isamu : hahaha je suis tellement comptent de te voir Noa, si tu savais comment tu m’as manqué.  

 

Noa : Tu m’as manqué aussi Isamu…..comment vas-tu ?  

 

Isamu : Je m’y fais à mon nouveau travail….mais….comment cela se fait-il que tu es en uniforme ?  

 

Noa : Tu n’es donc pas au courant ?  

 

Isamu : au courant de quoi ?  

 

Noa : La seconde section des Labors vient d’être muté ici à Tokyo car si je ne m’abuse le Japon veux s’investire dans l’insertion des Labors pour d’important travaux et elle a fait donc appel à nous pour faire régner l’ordre, c’est pour cela que nous allons nous installer ici à Tokyo.  

 

Isamu : Mais c’est génial. Et ….et la brigade n’a pas trop changé de visage ?  

 

Noa en baissant les yeux : Non le capitaine Gotho a pu réunir, enfin presque toute l’équipe que tu connais.  

 

Isamu : Presque ?  

 

Noa : Oui…heu….et bien…  

 

Isamu : Vas-y parles.  

 

Noa : Il manque deux personne de l’ancienne équipe.  

 

Isamu : J’en fais parti ?  

 

Noa : Oui et….  

 

Isamu : Et …Takeo ?  

 

Noa : Oui.  

 

 

 

Isamu ferma les yeux en souriant et en marmonnant.  

 

 

 

Isamu : Ta..keo.  

 

 

 

Noa : Je ne voulais pas…  

 

Isamu : Non, ça va aller….si on aller boire un café pour expliquer ce que tu viens faire ici, parce que je pense que vous avez quand même besoin de moi ?  

 

Noa tout en souriant : On ne peut rien de cacher.  

 

 

 

Au café Cat’s eyes.  

 

 

 

Ai : Tiens voilà notre jeune policier…..en compagnie d’une autre fille !!!  

 

Hitomi : Quoi !! ?  

 

 

 

Rui donna une petite tape sur la tête de Ai.  

 

 

 

Rui : Mademoiselle serait bien aimable de s’occuper de la vaisselle plutôt de ce qu’il se passe dehors.  

 

Ai : Bien bien…..c’est l’esclavage ici.  

 

 

 

Isamu ouvrit la porte et dit avec le même enthousiasme.  

 

 

 

Isamu : Bonjour tout le monde.  

 

Noa plus énergétique : Bonjours !!!  

 

Les 3 sœurs : Bonjours.  

 

Isamu : Je vous présente le sergent Noa Izumi pilote de la seconde section des Labors à Utaï et bientôt de Tokyo.  

 

Hitomi et Rui : De Tokyo ?!!  

 

Ai : Ba oui vous n’êtes pas au courant notre beau pays a décidé d’accroître sa superficie à l’aide des robots Labors et comme ils ont peur que des malfaisants en profite, ils ont fait appel aux meilleures.  

 

Noa : Merci c’est gentil.  

 

Isamu : QUOI TU LE SAVAIS !!?  

 

Ai : T’énerve pas je croyais que tu le l’avais appris.  

 

Isamu : Pardon.  

 

Hitomi : Mais alors vous êtes l’ancienne collègue d’Isamu ?  

 

Noa : Oui.  

 

Isamu : Oui j’oubliais, Noa je te présente Ai Kisugi, Rui Kisugi la propriétaire du café et….Hitomi Kisugi.  

 

Hitomi : Ça petite amie. Puis regarde Isamu.  

 

 

 

Noa surprise regarda Isamu.  

 

 

 

Isamu : Ne me regarde pas ainsi s’il te plaît Noa.  

 

 

 

Rui et Ai avaient bien senti un vent glaciale passer dans le café. Ils s’installèrent au comptoir. Isamu était assis et ne disait mot, il était très pensif et fermait les yeux.  

 

 

 

Isamu : Alors quelle est ma mission.  

 

Noa : …On aurait besoin de ton aide pour l’installation de notre base.  

 

Isamu : Sois plus précise.  

 

Noa : Gotho m’a envoyé ici pour que tu m’aide à trouver un endroit qui serait favorable pour notre installation.  

 

Isamu : Oui un endroit stratégique qui serait ni trop loin de la ville et ni trop près et de préférence au bord de la mer.  

 

Noa : Tu as tout pigé.  

 

Isamu : Je présume que Gotho en a fait part à mon chef ?  

 

Noa : Oui tout est réglé.  

 

Isamu : Bien….Tu vas voir ici on fait les meilleurs cafés de tout le pays.  

 

Noa : MMmm alors je suis gâtée.  

 

Rui : Merci c’est gentil Isamu.  

 

Isamu : Mais je ne dis que la vérité.  

 

 

 

Hitomi faisait la vaisselle sens dire un mot et Isamu l’avait remarqué.  

 

 

 

Isamu : [et merde]  

 

Ai : Alors comme ça, vous êtes pilote de Labors. Quelle chance que vous avez de manipuler toute cette force mécanique.  

 

Noa : Oui sans mon Alphonse je ne serais rien.  

 

Ai : Alphonse ?  

 

Isamu : Le nom de son Ingram 98. Ho oui faut que je te prévienne, Ai est une mordu de la mécanique et de l’informatique.  

 

Noa : Ha qui sait, tu pourrais peut-être piloter un Labor un jour.  

 

Ai : Cela serait un rêve. Je me demande pourquoi tu as quitté la brigade Isamu ?  

 

Isamu : Je n’ai pas quitté la brigade, j’ai été muté….injustement.  

 

Noa : Oui tu as raison, cette mutation vous a fait souffrir à tous les deux.  

 

Hitomi : Tous les deux ?  

 

 

 

Noa se rendit compte quelle avait fait une gaffe.  

 

 

 

Noa : Et bien …à..à …heu.  

 

Isamu prit son souffle : Au lieutenant Kumagami et moi-même.  

 

Ai : Elle aussi a été muté ?  

 

Isamu : Oui chez elle à Hong Kong.  

 

Rui : Mais pourquoi avez-vous été muté ?  

 

Noa : A cause d’une mission qui a failli mal se passer.  

 

Isamu : Et oui et grâce à cette mission nous avons sauvé beaucoup de vie mais les plus haut placé ne le comprennent pas.  

 

Hitomi : Et vous aussi vous avez été muté ?  

 

Noa : Oui toute l’équipe a été démantelée et mutée un peu partout mais il n’y a que le lieutenant Kumagami qui a échoué sur Terre.  

 

Rui : Et toi Isamu ?  

 

Isamu : J’ai demandé ma mutation ici au Japon après qu’ils m’avaient envoyé à perpette les joies sur Fantasia.  

 

Hitomi : Je vois…..Il s’est passé quelque chose entre toi et le lieutenant Kumagami et ils ont voulut vous séparer.  

 

Isamu étonné : Comment l’as-tu deviné ?  

 

Hitomi : Par la manière que tu as à éviter d’en parler.  

 

Isamu avec un sourire vaincu : Ce n’était pas que quelque chose….c’était vraiment sérieux.  

 

Ai : Alors pourquoi tu ne l’as pas suivi en Chine ?  

 

Rui : Ai !.  

 

Isamu : Nan ce n’est pas grave, parce que je n’ai qu’une seule parole. Avant de la rencontrer j’ai fais une promesse à un homme que je considère comme mon père.  

 

Noa : ça n’a pas dû être facile Isamu.  

 

Isamu : C’est vrai….mais…mais….  

 

Rui avec un sourire rassurant : Continu ne t’arrête pas Isamu.  

 

Isamu : Mais j’ai eu de la chance de rencontrer…Hitomi.  

 

Ai : Et bien ça n’a pas été facile mais tu y as réussi. lol  

 

Rui : Ai.  

 

Hitomi à Isamu : Tu y a mis du temps pour te rattraper.  

 

Isamu : Tu sais bien que je ne suis pas dans mon élément.  

 

Hitomi : Tu as du beaucoup l’aimer.  

 

Isamu : Je n’ai pas envi de parler de….il regarda Rui puis Hitomi…il faudra plutôt que je dise autre chose quand nous seront seul tout les deux.  

 

Ai : Dis qu’on dérange.  

 

Noa : Ba écartons les mauvais souvenirs et soyons positif ont va s’éclater tous les deux, de plus la brigade s’installe, peut-être que Gotho te reprendra.  

 

Isamu : Oui tu as raison comme toujours Noa Izumi est là pour nous faire oublier nos tracas.  

 

Noa : Et oui, je sais je sais.  

 

 

 

Le soir venu Isamu demanda à Hitomi de le rejoindre dans le salon.  

 

 

 

Hitomi : Oui tu voulais me parler de quoi ?  

 

Isamu : Tu devrais t’assoire.  

 

Hitomi : C’est si grave que ça ?  

 

Isamu : Un peu, c’est quelque chose que j’aurai dû te dire depuis le début mais que je n’ai pas pu.  

 

Hitomi : ouha.  

 

Isamu hésitant : Voilà il y a……enfin….  

 

Hitomi : Tu n’es pas obligé de me le dire si tu n’es pas près.  

 

Isamu : Si !! C’est important…A 15 ans ..j’ai rencontré quelqu’un.  

 

Hitomi un peu amusée : Une fille.  

 

Isamu souriant : Oui.  

 

Hitomi : Et.  

 

Isamu : Elle s’appelait Aïris…..je l’ai épousé à mes 16 ans et…..  

 

Hitomi : QUOI !! Tu veux dire que tu es marié !!!  

 

Isamu : Pas tout à fait. Hitomi…je suis veuf.  

 

Hitomi : ….  

 

Isamu : Aïris est morte il y a maintenant 4 ans.  

 

Hitomi : Je …je ne sais pas quoi dire Isamu….  

 

Isamu : Sa mort a été très dure à accepter et…je n’ai pas osé te le dire.  

 

Hitomi : Je suis désolé.  

 

Isamu : Tu n’as pas à t’excuser Hitomi.  

 

Hitomi : Décidément on n’aura pas eu de chance en amour pas vrai ?  

 

Isamu : Que veux-tu dire par-là ?  

 

Hitomi : Bien avant ta rencontre, j’ai fais la connaissance d’un garçon pourtant très gentil enfin c’est ce que je croyais au début ….hum quelle idiote j’ai été.  

 

Isamu : c’est à dire ?  

 

Hitomi : Je croyais qu’il m’aimait mais en fait, il attendait qu’une seule chose de moi.  

 

Isamu : Je vois…baka.  

 

Hitomi : Quoi ?  

 

Isamu : C’était un baka  

 

Hitomi tout en souriant : Oui….  

 

Isamu : Tu sais…je voudrai pouvoir te raconter toute ma vie, mes anecdotes mais …  

 

Hitomi : Oui nous avons tous les deux nos secrets et ont n’osent pas les faire partager.  

 

Isamu : Même si ces derniers risquent de creuser un gouffre entre nous deux.  

 

Hitomi :….  

 

 

 

Hitomi s’assis au côté d’Isamu et l’enlaça tendrement.  

 

 

 

Hitomi : Je t’aime Isamu et qu’importe ce que tu as fais dans le passé.  

 

 

 

Isamu ne répondit que par un sourire et l’embrassa. Le lendemain Noa et Isamu se rendirent devant un vieil entrepôt qui été situé juste devant la mer.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Isamu : C’est un ancien entrepôt utilisé lors de la seconde guerre mondiale, on ne peut pas trouver mieux pour la deuxième brigade. Il y a juste quelques petits travaux comme le débrayage du terrain et la remise à neuf des locaux.  

 

Noa : Oui je dois l’avouer cet endroit me plais beaucoup.  

 

Isamu : De plus à l’arrière du bâtiment il y a assez de place pour que vous puissiez vous entraîner avec les Labors mais aussi pour les pauses, les techniciens pourront s’adonner à la pêche et enfin Hiromi pourra se bâtire un petit potager comme il les aime.  

 

Noa : A croire que tu avais déjà tout prévu.  

 

Isamu : Quand tu m’as demandé de t’aider à trouver un endroit idéale pour la seconde brigade j’ai tout de suite pensé à ce lieu. Pour être honnête quand j’avais envie d’être seul je venais ici au bord du quai pour penser.  

 

Noa : hum je comprends, toi et Takeo vous avez toujours aimé vous retrouver seul pour méditer.  

 

Isamu avec un air coquin : Oui mais en ce temps là j’aimais bien être seul avec Takeo mais ce n’était pas pour m éditer haha.  

 

Noa : hum je vois……..je trouve que tu est devenu plus froid Isamu.  

 

Isamu baissant les yeux avec un petit sourire : Tu trouves ?  

 

Noa : Oui, tu n’a même osé me présenter ta nouvelle petite amie.  

 

Isamu : oh mais je n’étais pas très tendre avec Takeo.  

 

Noa : Oui au début.  

 

Isamu : hum…  

 

Noa : Tu sais Hitomi n’y est pour rien.  

 

Isamu : Quoi ?!! Mais je ne lui en veux pas.  

 

Noa : Alors pourquoi es-tu aussi dure avec elle ?  

 

Isamu : Je n’en sais rien, je n’arrive pas à m’ouvrire à elle. J’ai l’impression de …..tromper Takeo.  

 

Noa : Isamu….Arrêtes de vivre dans la passé, tu y a pensé ce que Hitomi pouvait ressentir ?  

 

Isamu : humm…je sais…tu devrais prendre des photos.  

 

Noa : Oui c’est ça change de sujet, tu sais, je te connais parqueur.  

 

 

 

Noa commença donc à prendre des clichés du lieu où la seconde brigade sera peut être installée. De l’extérieur, de l’intérieur, de la vue sur la ville, de la vue sur la mer et un cliché avec Noa et Isamu devant l’entrepôt. Pendant ce temps là à l’arrière salle du café Cat’s eyes Mr Nagaishi faisait part de son plan qu’il avait mis au point avec Rui lorsque le téléphone retenti.  

 

 

 

Ai : Oui allô ?  

 

Konno : Ai il faut que je te parle ces très important.  

 

Ai : C’est si urgent ? Là je suis occupé.  

 

Konno avec une voix tremblotante : Nan c’est très urgent viens vite en ville devant notre magasin.  

 

Ai : Konno ça va aller ? qu… qu’est ce que tu as ? Tu m’inquiet là.  

 

Konno : viens vite je t’attends tout de suite.  

 

Ai : Bien j’arrive.  

 

 

 

Elle revient voir ses sœurs.  

 

 

 

Ai : Continuez sans moi je dois partir c’est urgent.  

 

Rui : Que se passe-t-il ?  

 

Ai : T’inquiet je reviens dans 1 heure.  

 

 

 

Et parti.  

 

 

 

Hitomi : Ouha elle avait l’air toute chamboulée.  

 

Rui : J’espère que ce n’est pas une mauvaise nouvelle.  

 

 

 

Hitomi et Rui continuèrent, avec Mr Nagaishi, à élaborer leur plan pour le lendemain soir, ils y passèrent pendant une bonne heure. Quand ils eurent fini Ai été revenu sans dire un mot tout en courant dans sa chambre pour s’y enfermer. Lorsque Isamu vint au café après son service comme d habitude.  

 

 

 

Isamu : Bonjour tout le monde.  

 

Hitomi : Salut.  

 

Rui : Bonjour Isamu.  

 

Isamu : Un café s’il te plaît.  

 

Rui : Tout de suite.  

 

Isamu : Tiens Ai n’est pas là ?  

 

Hitomi : Elle est dans sa chambre.  

 

Isamu : Quoi elle est punie ?  

 

Rui : Non, mais depuis qu’elle est revenu de son RDV avec Konno tout à l’heure elle n’a pas bougé de sa chambre.  

 

Isamu inquiet : Une mauvaise nouvelle ?  

 

Hitomi : J’en ai bien peur. On a beau frapper à sa chambre elle ne répond pas.  

 

Isamu : Bizard…..pourtant ça marchait bien entre ces deux là.  

 

Hitomi : Et oui pour une fois que notre petite sœur c’était engagé avec quelqu’un.  

 

 

 

Isamu bu son café tout en réfléchissant.  

 

 

 

Isamu : humm…..  

 

Hitomi : Et toi le travail ?  

 

Isamu : humm ?……Oui ça va. Noa est reparti donner son rapport au commandent Gotho. Et on a pas encore eu des nouvelles de Cat’s mais j’ai le présentement que ça ne va pas tarder.  

 

Rui : Je vois l’intuition policière.  

 

Isamu : Oui si on peut dire. Mais pour l’instant je suis sur une autre affaire.  

 

Rui : On peut savoir sur quelle affaire tu es ?  

 

Isamu : Ce n’est rien de sûr et puis le chef ne le sait même pas alors….  

 

Rui : Alors je ne poserais pas plus de questions.  

 

Hitomi : Et Nova d’habitude elle est toujours avec toi après le boulot.  

 

Isamu : Oui c’est vrai mais en ce moment elle se trouve dans une période de contrôles donc elle planche. Bon je dois y aller, je suis de corvée de cuisine ce soir. A bientôt !  

 

Les deux sœurs : Au revoir.  

 

 

 

Isamu parti. Quelque minute plus tard celui-ci se retrouva au bard de la fenêtre de Ai dont celle-ci l’avait laissée ouverte. Elle était sur son lit pleurant les quelques larmes qui lui restaient.  

 

 

 

Isamu : Tes sœurs mon dis que tu n’allais pas bien.  

 

Ai : Va t’en je ne veux voir personne.  

 

Isamu : Ai qu’est ce qu’il ne va pas ?  

 

Ai :….  

 

Isamu : Amour…  

 

Ai : Ne m’appel pas comme ça !!  

 

Isamu : Bien bien.  

 

Ai : Il va partir….  

 

Isamu : Konno ?  

 

Ai : Après son coup de téléphone je l’ai rejoint là où on avait RDV.  

 

 

 

FLASH-BACK  

 

 

 

Ai courra de toutes ses forces pour rejoindre Konno. Quand elle parvint à le rejoindre, Konno était pratiquement en pleur.  

 

 

 

Ai : Mais Konno qui y a-t-il ?  

 

 

 

Mais Konno enlaça de tout son être la petite Ai.  

 

 

 

Konno : Ai c’est terrible, mon père….  

 

Ai apeurée : Quoi ton père ? Il lui est arrivé quelque chose ? !  

 

Konno : non, il a été muté à Hong Kong et nous devons partir dans 1 semaine.  

 

 

 

Cette nouvelle foudroya Ai.  

 

 

 

Ai : Mais alors tu …tu vas….Et se mit à pleurer….Nan….nan Konno.  

 

Konno pleura à son tour : Je suis désolé Ai mais je n’ai pas le choix je dois suivre mon père….je suis désolé Bébé…..  

 

 

 

Ils restèrent enlacé en silence pendant quelques minutes.  

 

 

 

Konno : Je l’ai appris cet après-midi, mon père ne peut refuser cette offre et je ne peux pas l’abandonner, j’ai les mains liées Ai. Je ne peux que suivre mon père  

 

Ai séchant ses larmes : Je comprend …..alors voilà…….c’est fini…..  

 

Konno : ….  

 

Ai : Hong Kong ça fait loin de Tokyo…..trop loin……  

 

Konno : Tu viendra à mon départ ?  

 

Ai : Bien sûr…  

 

 

 

Ils s’embrassèrent.  

 

 

 

Konno : Nous n’avons plus que une semaine pour nous deux.  

 

Ai : Alors tâchons de ne pas en perdre une miette.  

 

 

 

FIN DU FLASH-BACK  

 

 

 

Ai : Pourquoi toutes les personnes que j’aime partent ?  

 

Isamu : On a tous notre propre chemin à suivre et parfois ces chemins tournent subitement là où on ne l’avait pas prévu.  

 

Ai : D’abord mon père puis ma mère et maintenant Konno, qui sera le suivant ?  

 

Isamu : Humm….  

 

 

 

Ai regarda très sérieusement Isamu et dit d’un ton catégorique.  

 

 

 

Ai : Et toi aussi tu vas me quitter ?!!!!  

 

 

 

Isamu resta ébahit devant ces paroles.  

 

 

 

Isamu : Je…je ne savais pas que je comptais autant pour toi.  

 

Ai : Ne dis pas de bêtise bien sur que si tu compte pour moi…..Promets moi que tu ne me…nous quittera pas !!  

 

Isamu : ….  

 

Ai : PROMETS LE MOI !!!  

 

Isamu : Tu as ma parole…..Amour…Puis souri.  

 

 

 

Ai abdiqua.  

 

 

 

Isamu : Hong kong……il ferma les yeux tout en souriant….quel beau pays.  

 

Ai : Tu penses toujours à elle ?  

 

Isamu : Oui. Tout comme toi et Konno, nous avons été injustement séparé, mais ça ne veux pax dire qu’on ne ressent plus rien.  

 

Ai : Tu veux dire que tu l’aime toujours ?!!  

 

Isamu : Tout comme j’aime encore ma femme….mais….ne le dis pas à Hitomi s’il te plaît.  

 

Ai : Pas de problème grand chef.  

 

Isamu : Grand chef ? Amusant.  

 

Ai : Cette promesse c’était à mon père ?  

 

Isamu : Oui.  

 

Ai : Tu n’as pas pu la rejoindre à cause de mon père !  

 

Isamu : C’est plus compliqué que ça Ai.  

 

Ai : Alors chacun a eu sa part de sacrifice….  

 

Isamu regarda l’heure.  

 

Isamu : hum il va falloir que je rentre.  

 

Il se dirigea vers la fenêtre.  

 

Ai : Isamu.  

 

Isamu : Hum ?  

 

Ai : Merci.  

 

Isamu : Year year.  

 

Et sauta. Quand il atterri il senti la présence de Rui derrière lui.  

 

Isamu : Et merde.  

 

Rui : Est-ce des manières pour un policier que de grimper à la fenêtre d’une jeune demoiselle ?  

 

Isamu : Je ne jouais pas à Roméo si c’est cela que tu penses.  

 

Il se retourna.  

 

Rui : Loin de moi de pareilles pensées. Je pensais plutôt que tu t’inquiétais pour Ai.  

 

Isamu : hum….Je dois y aller.  

 

Rui d’un ton Ironique : Ça été un plaisir de parler avec toi.  

 

Isamu se mit à rire puis parti chez lui. Le jour du départ de Konno arriva vite, Ai était avec lui pour savourer les quelques minutes qu’ils leurs restaient. Isamu lui était avec sa sœur ainsi que Hitomi et Rui.  

 

Konno : Tu vas énormément me manquer.  

 

Ai : Toi aussi jamais je ne t’oublierai.  

 

La voix : Les voyageurs qui partent en destination de Hong Kong sont priés de se rendre au point d’envole numéro 7. Je répète les voyageurs qui partent en destination de Hong Kong sont priés de se rendre au point d’envole numéro 7. Merci.  

 

Le père de Konno : Et bien c’est pour nous.  

 

Konno : Voilà on y est.  

 

Ai : Konno.  

 

Ils s’enlacèrent.  

 

Ai : Je t’aime.  

 

Konno : Je t’aime aussi.  

 

Le père : Konno nous devons partir.  

 

Konno : J’ai été honoré de vous rencontrer.  

 

Isamu : Nous de même Konno.  

 

Rui : Prend soin de toi et de ton père.  

 

Konno : Oui promis.  

 

Konno et Ai se donnèrent leur dernier baiser puis Konno alla rejoindre son père lorsque Isamu les rejoint.  

 

Isamu : Konno !  

 

Konno : Oui inspecteur ?  

 

Isamu : Pourrai-tu me rendre un service ?  

 

Konno : Oui bien entendu.  

 

Isamu sorti une lettre de sa veste.  

 

Isamu : Pourrai-tu donner cette lettre au lieutenant Takeo Kumagami, elle travail au commissariat numéro 5 pas loin de chez vous ?  

 

Konno : Je le lui donnerai inspecteur.  

 

Isamu : Merci…merci beaucoup. Je te souhait une heureuse nouvelle vie à toi et à ton père.  

 

Ils se serrent la main.  

 

Konno : Merci.  

 

Et parti avec son père. Ai pleurait dans les bras de Rui.  

 

Nova : Tu lui as dis quoi ?  

 

Isamu : Ho rien juste bon voyage….Comment elle va ?  

 

Hitomi : Pas bien.  

 

Ils rentrèrent chacun de leur côté, Rui borda Ai dans son lit, le chagrin l’avait épuisé. Isamu rentra chez lui avec Nova qui devait à nouveau plancher sur ses leçons alors qu’elle aurait préféré réconforter sa meilleure amie. Isamu pianotait sur son portable est remarqua qu’il avait reçu un e-mail.  

 

Isamu : Enfin, Nova !! Je dois partir quelques heures tu t’en sortiras ?  

 

Nova : Oui pas de problème grand frère.  

 

Isamu parti en direction d’une zone d’entrepôt pour rejoindre un homme mystérieux.  

 

L’homme : Alors c’est vous Escaflowne ?  

 

Isamu : Non moi c’est le Père Noël, bien sur que c’est moi. Pourquoi m’avez vous fait venir ?  

 

L’homme : Pour vous confier une mission concernant les Cat’s eyes qui est des les éliminer. Votre offre sera la mienne.  

 

Isamu : Entendu.  

 

FIN  

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 7 9 10 11 12 13 14


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de