Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prose

 

Auteur: Noa

Status: En cours

Série: Cat's Eye

 

Total: 14 chapitres

Publiée: 17-10-03

Mise à jour: 09-08-04

 

Commentaires: 6 reviews

» Ecrire une review

 

General

 

Disclaimer: Les personnages de "Une troisième chance" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Astuces & Conseils

Quelques conseils pour écrire une bonne fanfiction

 

Quelques conseils de base à suivre pour les fanfictions: - Vérifier l'orthographe avant de poster vos histoires. C'est essentiel. Plus il y a de fautes d'orthographe, plus les l ...

Pour en lire plus ...

 

 

   Fanfiction :: Une troisième chance

 

Chapitre 10 :: Chapitre X

Publiée: 01-11-03 - Mise à jour: 01-11-03

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 7 9 10 11 12 13 14


 

Isamu se dirigeait vers le café Cat’s eyes. Puis il entra.  

 

 

 

Isamu : Bonsoir.  

 

Rui : Bonsoir Isamu.  

 

Isamu : Je présume que Hitomi est toujours en colère ?  

 

Ai : Pas en colère.  

 

Isamu : Ha ?  

 

Rui : Blessé.  

 

Isamu : hum ça c’est la meilleur. Je lui ai dis que c’était du bluff.  

 

Rui : Hé ! T’es culotté, tu nous cache depuis le début que tu connais notre père et tu voudrais peut être que Hitomi se jette à ton cou ?!!!  

 

 

 

Isamu se mit à rire.  

 

 

 

Isamu : Moi ce que je demande c’est qu’on me croit !!  

 

Rui : Mais pourquoi tu ne nous as rien dis ?!!  

 

 

 

L’atmosphère chauffa.  

 

 

 

Isamu : Pourquoi ? Au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, je suis flic !! Ok je l’avoue au début sa m’amusais de courir après Hitomi. Le fait que je vous dise tous, aurait fait de moi votre complice et donc un traître pour mes collègues.  

 

Rui : Et tu peux me dire ce que tu es là alors ?!!  

 

Isamu : LA MEME CHOSE….pardon….il respira un grand coup….sauf que là j’ai dépassé la frontière parce que ça n’allait plus avec Hitomi.  

 

Ai : Non ne criez pas.  

 

 

 

Isamu fit un signe de non de la tête pour dire a Ai de se taire.  

 

 

 

Isamu : Mais comme toujours c’est de ma faute……j’ai pris de putains de risques ce soir, j’ai toujours pris des risques d’ailleurs. J’étais là pour Ai quand elle était tombée du pont et qu’elle a faillit se noyer, j’étais là quand Hitomi c’était fait toucher à l’épaule et que j’ai du l’emmener chez Chen et c’était moi qui vous ai apporté le tableau.  

 

Rui : Oui et je t’en remercie.  

 

Ai : Tu as dis que tu avais fait une promesse à un homme que tu considérais comme ton père. C’était notre père ?  

 

Isamu : Oui et pourtant je devrais le haïre.  

 

Rui : Pourquoi ?  

 

Isamu : Parce qu’il a fait plus de dégâts chez ma famille que chez la votre.  

 

Rui : La mort de tes…  

 

Isamu : Mes parents oui.  

 

 

 

Les deux sœurs étaient choquées.  

 

 

 

Isamu : Je le lui ai pardonné, parce que même si votre père est un enfoiré de première, il ne reste pas moins, un homme d’honneur, un combattant exemplaire, un frère d’arme fidèle et loyale et…attachant.  

 

Rui émue : Peint-il toujours ?  

 

Isamu : Oui, à ces moments perdus.  

 

Rui : Es-tu prêt pour te relier à nous ?  

 

Isamu : Oui, je pense qu’on a plus de chance ensemble. Je voudrai parler à Hitomi.  

 

Rui : Tu peux essayer mais n’espère pas trop de ça part, tu sais comment elle est.  

 

Isamu : Oui.  

 

 

 

Isamu se dirigea dans la chambre de Hitomi. Il frappa à la porte.  

 

 

 

Isamu : Hitomi ouvre-moi s’il te plaît.  

 

 

 

Mais celle-ci ne répondit pas.  

 

 

 

Isamu : Hitomi s’il te plaît, il faut qu’on discute.  

 

 

 

Il insista pendant quelques minute en vain. Excédé, il se dirigea dans le jardin. Il se mit sur la pelouse et commença à crier tout fort.  

 

 

 

Isamu : BIEN, JE RESTERAI ICI JUSQUE A CE QUE TU SOIS DECIDE A ME PARLER HITOMI !!  

 

 

 

Puis s’assis sur la pelouse. Les deux sœurs étaient étonnées du comportement de celui-ci.  

 

 

 

Ai : Ouhaou.  

 

Rui : Oui comme tu le dis. Isamu ! Ils ont prévu de la pluie pour ce soir.  

 

Isamu : Tant pie !!  

 

Ai : Tu ne veux plutôt pas l’attendre dans la maison au chaud ?  

 

Isamu : Nan je resterai dehors, je n’ai pas peur du froid  

 

 

 

Isamu resta ainsi une bonne partie de la nuit lorsqu’une vague de pluie arriva.  

 

 

 

Rui : C’est étonnant ce qu’il fait la.  

 

Hitomi : Hum..  

 

Rui : Ça ne lui ressemble pas d’agir ainsi.  

 

Hitomi : Imbécile….  

 

 

 

Hitomi alla dehors et retrouva Isamu assit dans l’herbe et trempé jusqu’aux os.  

 

 

 

Hitomi d’un ton sec : Entre, tu vas prendre froid.  

 

 

 

Isamu se leva et se dirigea vers Hitomi.  

 

 

 

Isamu : Merci.  

 

 

 

Hitomi alla chercher une serviette et la jeta sur Isamu.  

 

 

 

Isamu : Merci.  

 

Hitomi : Ecoute, je pense qu’il serait plus favorable qu’on laisse passer quelques jours avant qu’on…  

 

Isamu : Quoi ? Tu veux rompre ?  

 

Hitomi : Nan je n’ai pas dis ça.  

 

Isamu : Hitomi, ok je l’avoue j’ai fais une boulette en voulant jouer le malin et je m’en excuse mais delà arriver jusque là.  

 

Hitomi : Tu ferais mieux de partir, ta sœur va s’inquiéter.  

 

Isamu : Mais…  

 

Hitomi : S’il te plaît.  

 

Isamu : Comme tu voudras.  

 

 

 

Isamu se dirigea vers la porte.  

 

 

 

Isamu : Au fait le chef viendra vous féliciter demain pour l’arrestation.  

 

Hitomi : C’est noté.  

 

Isamu : Oui….et bien….salut.  

 

 

 

Et parti. Le lendemain Isamu arriva à son bureau.  

 

 

 

Isamu : Tenez chef voici mon rapport.  

 

Le chef : Merci Isamu, tu n’as pas l’air d’aller bien ?  

 

Isamu : Je suis juste un peu fatigué.  

 

Le chef : Si tu veux, tu peux partir en patrouille avec Ken ?  

 

Isamu : En tant que motard ?  

 

Le chef : Oui.  

 

Isamu : J’accepte avec plaisir.  

 

Le chef : Ça te changera les idées.  

 

Isamu : Merci chef.  

 

 

 

Isamu alla aussi vite qu’il put au secteur des motards pour s’habiller.  

 

 

 

Ken : Salut grand chef.  

 

Isamu : Salut Ken, ça ne te déranges pas si je patrouille avec toi ?  

 

Ken : Non bien au contraire !!  

 

Isamu : Bien alors allons-y.  

 

Ken : Je passe prendre nos feuilles de route chez le capitaine et en route.  

 

Isamu : Ok.  

 

 

 

Après être passé prendre ses papiers, Ken et Isamu partirent en patrouille.  

 

 

 

Ken : Qu’est ce que tu as fais pour venir avec moi en patrouille ?  

 

Isamu : J’ai juste arrêté un type de la pègre.  

 

Ken : Et bien qu’est ce que ça aurait été si c’était un Yakusa.  

 

Isamu : Hé ouais.  

 

 

 

Durant toute la matinée Isamu et Ken patrouillèrent.  

 

 

 

Ken : Et si on allait prendre un café ?  

 

Isamu : Bonne idée.  

 

Ken : On va au café Cat’s eyes ?  

 

Isamu : mm je sais pas.  

 

Ken : T’as changé de crémerie ?  

 

Isamu : Non, mais ça ne va pas très fort entre Hitomi et moi.  

 

Ken : Isamu, fais attention, quand on est en patrouille il ne faut penser à rien.  

 

Isamu : Tu me prends pour un débutant, tu étais encore dans les jupes de ta mère que je m’entraînais déjà, le glaive à la main contre des barbares.  

 

Ken : Ok ok t’énerve pas.  

 

Isamu : Ok, on va au café Cat’s eyes.  

 

Ken : A vos ordres grand chef.  

 

Isamu : Ouais.  

 

 

 

Arrivé au café Cat’s eyes.  

 

 

 

Ai : Tiens c’est pas Isamu ?  

 

Rui : Oui tu as raison c’est lui, pourquoi est-il en tenu de motard ?  

 

 

 

Les deux policiers entrèrent.  

 

 

 

Isamu : Bonjour tout le monde.  

 

Ken : Salut les filles !  

 

Les trois sœurs : Bonjour les garçons.  

 

 

 

Ils s’assirent au comptoir.  

 

 

 

Isamu : Un café s’il te plaît.  

 

Ken : De même pour moi.  

 

Rui : Et deux caféS.  

 

Hitomi : Qu’est ce que tu fais dans cet accoutrement ?  

 

Isamu : Comme tu peux le remarquer le chef ma laissé être motard aujourd’hui.  

 

Hitomi : Je vois, on a été un gentil garçon et papa la récompensé en lui offrant une moto.  

 

 

 

Tout le monde avait remarqué que l’ambiance était chaude entre Isamu et Hitomi.  

 

 

 

Isamu : Qu’est ce que tu veux, chacun ses hobbies.  

 

Ken en s’adressant à Rui : Ils vont finir par se battre ces deux la.  

 

Rui : Et personne ne gagnera.  

 

Isamu : Comme toujours ce café est divins.  

 

Rui : Merci bien.  

 

Isamu : Bon Ken on doit y retourner.  

 

Ken : Ouais j’arrive.  

 

Isamu : Où t’en es avec Myuki ?  

 

Ken gêné : Tu ne va pas t’y mettre toi aussi.  

 

Isamu : Lol, allez allons-y.  

 

Rui : Bonne journée les garçons.  

 

Ken et Isamu : Merci à vous aussi.  

 

 

 

Isamu et Hitomi se regardèrent comme si c’était la dernière fois qu’ils se voyaient.  

 

 

 

Hitomi : J’ai un mauvais pressentiment.  

 

Ai : C’est pas la première fois qu’ils patrouillent ensemble et puis Isamu est un as quand il s’agit de piloter une moto.  

 

Hitomi : Je sais bien.  

 

Rui : Si tu t’inquiet tant pourquoi ne lui dis-tu pas ?  

 

Hitomi : Tu as déjà entendu parler de la fierté ?  

 

Rui : Vous deux et votre fierté alors.  

 

Ai : T’es dure avec lui.  

 

Hitomi : Tu ne vas pas être en retard à l’école toi ?  

 

Ai : HA ! J’avais complètement oublié !!!  

 

 

 

Ai couru dans tous les sens pour enfin partir. Rui sorti à son tour et tendis le sac de cour de Ai. Celle-ci arriva en courant.  

 

 

 

Ai : Merci, je vais être en retard !!!!  

 

 

 

Et reparti.  

 

 

 

Rui : C’est de l’autre côté le lycée.  

 

 

 

Ai fit demi-tour.  

 

 

 

Ai : Désolé une vieille habitude !!  

 

 

 

Et parti pour de bon.  

 

 

 

Rui : Comment ça une vieille habitude !!!??  

 

 

 

Rui entra dans le magasin.  

 

 

 

Rui : Qu’est ce qu’elle a voulue dire par-là ?  

 

Hitomi : Aucune idée.  

 

 

 

Pendant ce temps, nos deux jeunes motards patrouillaient dans la ville, pendant toute l’après-midi, ils n’ont eu qu’à faire à des poursuites mineures. La nuit tombait sur la ville, Isamu et Ken avaient encore 1 heure de patrouille avant de fini leur journée.  

 

 

 

Ken : Plus qu’une heure et on à fini le service et on pourra rentrer chez nous et se reposer au chaud.  

 

Isamu : Ouais, tu l’as dis.  

 

 

 

Une auto était stationné sur le bas côté de la route, la passagère avait apparemment un problème.  

 

 

 

Ken : Tiens ! Cette personne a sûrement besoin d’aide.  

 

Isamu : Vas-y, je me suis déjà engagé dans le tunnel.  

 

Ken : Entendu.  

 

 

 

Ken alla donc apporter son aide à la jeune femme. En entrant dans le tunnel Isamu eu un pressentiment et ralentis un peu. Le tunnel était assez grand et bien éclairé. Isamu se fit doubler par un camion citerne.  

 

 

 

Isamu : Il roule un peu vite celui-là.  

 

 

 

En effet le camion dépassa plusieurs voitures d’affilé.  

 

 

 

Isamu : S’il continue comme ça il va finir par provoquer un accident.  

 

 

 

Isamu enclencha sa sirène et pris de la vitesse pour rattraper le camion qui était maintenant à cent mètres de lui dans le tunnel.  

 

 

 

Isamu : Ken il y a un camion citerne qui roule dangereusement je le poursuis, fais ce que tu as à faire.  

 

Ken : Ok, je n’en ai pas pour longtemps et je te rejoins.  

 

Isamu : Bien reçu. Préviens le centrale.  

 

Ken : Ok.  

 

 

 

Mais malheureusement à peine qu’Isamu est fini son message que le chauffeur du camion fit une tête à queue à une voiture et ne parvint pas à contrôler son véhicule. Le camion rebondi sur la paroi du tunnel pour se retourner et faire plusieurs tonneaux. Les voiture de derrière n’ayant pas eu un réflexe assez rapide viennent s’empiler dans le camion. Des deux côtés un carambolage catastrophique se produisit. Isamu été surpris de ce spectacle et ne vis pas que le carambolage se rapprochait de lui, lorsqu’il se rendis compte, il était déjà trop tard et comme il avait pris de la vitesse il ne put éviter le tas de voitures qui était devant lui.  

 

 

 

Isamu : Et merde.  

 

 

 

Isamu heurta les voitures et fit un vol plané de 10 mètres, derrière lui sa moto le suivi de près. Il atterrit violemment sur une voiture pour, par la suite, s’affaler sur le sol et perdre connaissance. Le camion citerne auteur de ce monstrueux carnage pris feu et explosa, la vague de feu parti des deux côtés. Pendant ce temps là Ken rendait toujours service à la jeune dame.  

 

 

 

Ken : Vous voyez votre panne de moteur n’était pas si terrible que ça.  

 

 

 

L’explosion se fis retentir et la vague de flamme sortis du tunnel comme si c’était l’arrivé du diable en personne et stoppa toutes les voitures.  

 

 

 

Ken : C’EST QUOI CE MERDIÉ !!  

 

 

 

Il se mit avec la jeune femme derrière le véhicule pour se protéger. Lorsque le calme revint Ken se releva et vit un spectacle des plus désastreux, le tunnel entier était sous l’emprise des flammes, des voitures c’était rentré dedans, des personnes courraient pour ne pas être blessées, les gens qui étaient coincés dans les voitures appelaient de l’aide, certains citoyens courageux essayaient de les aider parfois avec succès et parfois non. Ken se sentait dépasser par les évènements.  

 

 

 

Ken : Ho mon dieu !! Isamu ? ISAMU ?? Répond moi !!!  

 

 

 

Mais Isamu ne répondit pas.  

 

 

 

Ken : Ho c’est pas vrai que dois-je faire…..CENTRALE ICI LA PATROUILLE 49 ME RECEVEZ-VOUS ?!!  

 

L’auditrice : Oui nous vous recevons 5 sur 5, ne criez pas.  

 

Ken : Il y a eu un terrible accident au tunnel de Sumida*, il y a même eu une explosion dans le tunnel, celui-ci est en feu, alerté le maximum de secours et toutes les ambulances possibles. DÉPÊCHEZ-VOUS !!  

 

L’auditrice : Compris patrouille 49.  

 

 

 

Ken ne savaient plus où donner de la tête, des personnes appelaient à l’aide de tout côté. Après une dizaine de minutes d’attente les renforts arrivèrent en masse, des dizaines d’ambulance ainsi que des camions de pomper et plusieurs patrouille de la police arrivèrent. Par mis eux Myuki et Natsumi.  

 

 

 

Myuki affolée : Ken !! Tu vas bien ?  

 

Ken : Oui je vais bien.  

 

Natsumi : Que s’est-il passé bon sang ?!!  

 

Ken : On était en patrouille et je me suis stoppé pour aider une personne dont la voiture était tombée en panne, Isamu n’a pas pu me rejoindre car il était déjà engagé dans le tunnel.  

 

Natsumi : Isamu est là dedans ?!!!!  

 

Ken : Oui. Cinq minutes après, Isamu m’averti qu’il poursuit un camion qui avait pris trop de vitesse et quelques minutes après c’était l’explosion.  

 

Myuki : Oh mon dieu, Isamu.  

 

Ken : J’ai beau l ‘appeler par radio il ne répond pas.  

 

 

 

Les pompiers ainsi que les ambulanciers courraient partout avec des blessés dans les bras.  

 

 

 

Ken : Je crois qu’il….  

 

Natsumi : NAN !!! Ne dis pas de bêtise !!!  

 

Ken : Natsumi, Isamu était en moto, même si c’est un excellent pilote….  

 

Natsumi : Et bien tu iras dire cela à Nova et à Hitomi !!  

 

Myuki : Calme-toi Nat.  

 

Natsumi : Isamu est solide, c’est un Celtra et qui plus est à 6 noyaux.  

 

 

 

Dans le tunnel c’était la panique totale, on pouvait entendre des cries, les personnes qui avaient réussi à survivre courraient vers la sorti pour se mettre à l’abri mais certaines personnes étaient coincées dans leur voiture. Isamu se réveilla, il se trouvait sous une voiture, sa moto empêchait que celle-ci ne l’écrase. Il avait atrocement mal à la clavicule gauche, aux cotes, à sa jambe droite et saignait beaucoup du visage. Il ne pouvait à peine bouger. La chaleur se faisait de plus en plus sentir, s’il restait là il risquait d’y rester.  

 

 

 

Isamu : Hum…humm…qu’est…ce que …je fous..là ?  

 

 

 

Il se souvint de toute la scène.  

 

 

 

Isamu : Alors…cette fois ci…on me laisse…le choix…….vivre ou mourir…  

 

 

 

Il parti dans ces pensés, plusieurs flash des évènements de sa vie défilèrent. Ses parents, les jeux qu'il faisait avec son père, les câlins de sa mère, la naissance de Nova, la mort de ses parents toutes ses péripéties pour s’en sortir. Puis ses flashs devinrent plus précises, la rencontre avec sa femme, les bon et les mauvais moments, Takeo et la patrouille des Labors. Entre chaque souvenir la même image parue mais Isamu n’arrivait pas à la décrire parce que celle-ci était floue. Les souvenirs défilaient de plus en plus vite et toujours cette image apparaissait. Le visage des personnes qu’il aimait le plus défilé à grande vitesse jusqu’à ce que cette image qu’il n’arrivait pas à décrire se dévoila et aperçut que c’était celle d’Hitomi. Isamu enfin comprit que c’était elle qu’il aimait et il se mit à sourire.  

 

 

 

Isamu : Hitomi…….quel imbécile….  

 

 

 

Il voulut se lever mais il avait trop mal.  

 

 

 

Isamu : Et meeeeerde. Je ne crèverai pas ici.  

 

 

 

Mais il ne pouvait toujours pas bouger car la voiture le coinçait.  

 

 

 

Isamu : Nan tu m’entends, JE NE CREVERAI PAS ICIIIII !!!!  

 

 

 

Isamu s’énerva, ses noyaux se mirent à briller et d’une seule main il fit voltiger la voiture qui était vide. Il se leva et commença à marcher tout en boitant et en laissant son bras gauche pendre en avant. Il marcha ainsi pendant quelques minutes, comme un zombi, son regard était vide, il n’avait aucune _expression sur le visage. Lorsqu’il passa devant une voiture dont les portières étaient coincées dans la taule, une femme et ses deux enfants étaient bloqué dans la cage en ferraille et suppliaient qu’on leur apporte de l’aide. Isamu s’arrêta, il s’approcha de la voiture et de sa main droite, il arracha la portière libérant ainsi la petite famille. La femme voulue le remercie mais recula lorsqu’elle vit le visage en sang d’Isamu, ses yeux ainsi que ses noyaux étaient de couleur noire, mais Isamu toujours silencieux continua sa route vers la sortie. Natsumi, Ken et Myuki aidèrent les ambulanciers à transporter les blessés dans les ambulances quand ils virent une ombre à-travers la fumée du tunnel. Ils comprirent que c’était un survivant qui venait se faire soigner, leur étonnement ne se fit pas attendre quand ils distinguèrent que c’était Isamu.  

 

 

 

Ken : Seigneur….  

 

 

 

Isamu fit quelque pas, puis s’arrêta.  

 

 

 

Isamu : Hi…to…mi…  

 

 

 

Et s’écroula inerte au sol.  

 

 

 

Natsumi : ISAMU !!!  

 

Myuki : UN BRANCARD VITE !!!  

 

 

 

Isamu se fit transporter à l’hôpital. Pendant ce temps là Nova attendait son frère au café Cat’s eyes.  

 

 

 

Nova : Il est encore en retard.  

 

Ai : Oui de quelques minutes. Dis tout de suite que tu veux partir.  

 

Nova tout en plaisantant : Et de te quitter aussi tôt jamais de la vie.  

 

Ai souriant : Ce serai un crime.  

 

 

 

Elles se mirent à rire toutes les deux.  

 

 

 

Hitomi : Je vois qu’on s’amuse bien ici.  

 

Nova : Hitomi, bonsoir.  

 

Hitomi : Bonsoir Nova.  

 

Nova : Tu sais, je ne savais pas ce que mon frère manigançait sinon je ne l’aurai pas laissé faire.  

 

Hitomi : Je sais bien Nova, je ne t’en veux pas du tout.  

 

 

 

Un appel retenti. Rui décrocha.  

 

 

 

Rui : Allô ?  

 

Ai : Vous avez entendu toutes les sirènes ?  

 

Rui : Oui c’est bien ici.  

 

Nova : Oui d’ailleurs plusieurs voitures de polices sont passé à toute allure.  

 

Rui : Oui elle est ici, je vous la passe.  

 

Ai : Oui je me demande bien ce qui c’est passé.  

 

Rui inquiète : Hitomi, c’est pour toi.  

 

Hitomi : C’est qui ?  

 

Rui : L’hôpital.  

 

 

 

Tout le monde s’arrêta de parler.  

 

 

 

Nova : L’hôpital ?!!  

 

 

 

Hitomi pris le combiné.  

 

 

 

Hitomi : Allô ?  

 

 

 

Elle resta pendant quelques seconde au téléphone et puis raccrocha. Elle se retourna, complètement décomposé regardant instantanément Nova qui compris que quelque chose de grave c’était passé.  

 

 

 

Nova apeurée : Nan.  

 

 

 

Des larmes coulèrent sur les joues d’Hitomi.  

 

 

 

Hitomi : Isamu a eu un grave accident de moto, il a été transporté d’urgence à l’hôpital de Bokubo*.  

 

 

 

Puis elle regarda sa grande sœur pour obtenir du réconfort mais celle-ci était aussi effrayée par la nouvelle. Mais elle reprit très vite ses esprits.  

 

 

 

Rui : Allons-y vite !!  

 

Nova les larmes aux yeux : Mon frère.  

 

 

 

Puis partirent toutes en direction de l’hôpital. Une fois arrivées.  

 

 

 

Nova : Ken ! Que s’est-il passé ?!  

 

 

 

Ken lui expliqua toute la scène. Le docteur arriva.  

 

 

 

Hitomi : Docteur, comment va Isamu ?  

 

Nova : Où est mon frère ?  

 

Le docteur : Calmez-vous, l’état de votre frère est stationnaire, il est sérieusement blessé, c’est même un miracle qu’il soit vivant.  

 

Hitomi : Quand pourrai-t-on le voir ?  

 

Le docteur : Il est encore en soin intensif, mais j’ai bien peur que l’inspecteur est dans un coma.  

 

Nova : Va t’il s’en sortir ?  

 

Le docteur : Tout dépend de lui maintenant.  

 

Rui : Merci docteur.  

 

Le docteur : J’aurai voulu faire plus. Si vous voulez bien m’excuser.  

 

 

 

Et le docteur parti. Les quatre jeunes filles s’assirent en attendant de pouvoir voir Isamu.  

 

 

 

Nova : Tout dépend de lui, tss……  

 

Rui : Il s’en sortira j’en suis sûr, il n’est pas du genre à abandonner.  

 

Ai : Rui a raison et puis il est costaud.  

 

Nova : Oui, il s’en sortira.  

 

Hitomi : J’aurai du t’écouter Rui, rien de cela ne se serait passé.  

 

Rui : Ce n’est pas de ta faute Hitomi, ne culpabilise pas.  

 

 

 

Soudain le chef, Misato et Mitsuko arrivèrent en courant.  

 

 

 

Le chef : Comment va t’il ?!  

 

Rui : Il est encore en soin intensif mais nous savons qu’il a été sérieusement blessé.  

 

Misato : Arf y’a qu’a lui ça arrive des trucs pareils. Nova ne t’inquiet pas pour ton frère, tu es bien placé pour savoir qu’il a connu pire.  

 

Nova : Oui je sais.  

 

Mitsuko : Si vous avez besoin de quelque chose nous sommes là.  

 

Hitomi : Oui merci.  

 

 

 

Une infirmière arriva.  

 

 

 

L’infirmière : Je vais vous conduire à la chambre de votre ami.  

 

Le chef : Nous vous attendrons ici.  

 

 

 

Les quatre jeunes filles suivirent l’infirmière lorsqu’elles arrivèrent devant la chambre d’Isamu.  

 

 

 

L’infirmière : Votre ami est dans un sal état, il va falloir être forte.  

 

 

 

Elles entrèrent dans la chambre et virent avec stupéfaction Isamu sur le lit, il avait la tête bandait ainsi que les bras, toute la partie gauche du bras à la clavicule était dans un plâtre ainsi que la jambe droite. Nova se mit au chevet de son frère, Ai s’agrippa au bras de Rui et Hitomi resta immobile.  

 

 

 

Nova : C’est pas vrai, Isamu ne m’abandonne pas.  

 

Rui : Il est vraiment mal en point.  

 

 

 

Des larmes coulèrent sur les joues d’Hitomi.  

 

 

 

Hitomi : Nan, nan…  

 

 

 

Hitomi parti en courant de la chambre.  

 

 

 

Rui : Hitomi !!  

 

 

 

Et parti à son tour pour la rattraper. Après quelques minutes Rui retrouva Hitomi, dans le jardin de l’hôpital, complètement effondrée.  

 

 

 

Rui peiné : Petite sœur.  

 

 

 

Rui pris dans ses bras Hitomi.  

 

 

 

Hitomi tout en pleurant : Je…je ne veux pas qu’il meurt.  

 

Rui : Il ne mourra pas.  

 

Hitomi : Mais tu l’as vu….au seigneur…  

 

Rui : Es confiance en lui.  

 

Hitomi : Mais tu ne comprends pas…..que vais-je devenir si il nous quitte ?….Il est l’homme de ma vie…..c’est avec lui que je veux passer ma vie !!  

 

 

 

Sur ses mots Hitomi stoppa d’elle-même, se rendit compte de ce qu’elle venait de dire. Elle regarda Rui et sur un ton affirmatif elle dit.  

 

 

 

Hitomi : Oui c’est avec lui, c’est lui que j’aime.  

 

Rui tout en souriant : Oui et ce n’est pas encore fini, il gagnera ce combat et vous pourrez rester ensemble jusqu’à la fin de votre vie. Allons le retrouver pour le soutenir car il a besoin de toi.  

 

Hitomi : Oui, merci Rui.  

 

 

 

Et se serrèrent dans les bras. Elles rejoignirent la chambre d’Isamu.  

 

Quelques jours passa, Nova était hébergé chez les sœurs Kisugi qui avaient arrêté provisoires leur sortie de nuit, Isamu resta dans le coma durant cinq jours. Ce jour là, Nova était présente.  

 

 

 

Isamu : hum….  

 

Nova surprise : Isamu !!  

 

 

 

Isamu ouvra les yeux.  

 

 

 

Isamu : Bordel qu’est ce que je fou là ?  

 

Nova : Tu as eu un accident de moto tu ne t’en souviens pas ?  

 

Isamu d’un ton sarcastique: Si, mais c’est juste que je déteste les hôpitaux.  

 

Nova : Ba tu ne serais pas ici si tu n’avais pas voulu jouer à la moto.  

 

Isamu : J’ai simplement fait mon travail. Combien de temps suis-je resté dans cet état ?  

 

Nova : Cinq jours.  

 

Isamu : Quoi ?!! C’est impossible.  

 

Nova : Tu as étais sérieusement endommagé Isamu.  

 

Isamu : hum et toi ?  

 

Nova : Les sœurs Kisugi mon hébergées.  

 

Isamu : Tu as du être heureuse ?  

 

Nova : Oui c’était le paradis.  

 

Isamu : Comment vont-elles ?  

 

Nova : Elles vont mieux, d’ailleurs elles ne vont pas tarder.  

 

Isamu : Quelles sont les estimations des dégâts ?  

 

Nova : Traumatisme crânien, fracture de la clavicule gauche ainsi que de la jambe droite et deux côtes cassées et sans compter aussi des nombreuses cicatrices sur l’ensemble de ton corps.  

 

Isamu : Et bien je n’ai pas étais épargné. Et moi qui pensais que j’avais de l’avenir dans la voltige.  

 

Nova : Quoi ?!!  

 

 

 

Nova compris la blague est se mit à rire avec son frère. Au même moment les sœurs Kisugi entrèrent dans la chambre.  

 

 

 

Hitomi : Isamu !!!  

 

Isamu : Bonjour tout le monde.  

 

Ai : Comment ça va ?  

 

Isamu : Même pas mal.  

 

Rui : Contente que tu te sois réveillé Isamu.  

 

Isamu : Désolé j’avais un peu de sommeil à rattraper.  

 

 

 

Hitomi c’était placé au côté d’Isamu.  

 

 

 

Hitomi : Je vois que tu es de bonne humeur.  

 

Isamu : Ouais.  

 

Hitomi : Tu nous as fait une sacré frayeur.  

 

Isamu : hum….  

 

Rui : Ken nous a expliqué ce qui c’est passé.  

 

Isamu : Pas très jolie hein ?  

 

Rui : Oui. Il y a eu beaucoup de victimes et de blessés.  

 

Isamu : Et tout ça à cause d’un taré, quel gâchis.  

 

Ai : Il va falloir que tu nous raconte ta version.  

 

Isamu : Oui.  

 

Hitomi : Mais là tu dois être fatigué.  

 

Isamu : Non, je me suis assai reposé pendant ses cinq derniers jours. Pendant que j’y pense merci de vous êtes occupé de ma sœur.  

 

Les trois sœurs : Mais de rien.  

 

Isamu : Quand je suis entré dans le tunnel, j’ai eu un pressentiment qui m’a fais ralentir, mais lorsque le camion m'a doublé et qu’il avait fait de même pour les autres, j’ai du accélérer pour le rattraper. Il a fait une tête à queue non contrôlé et c’est écrasé sur la paroi et ensuite il a commençait à faire des tonneaux, les autres voitures se sont empalé dans le camion. Comme j’allais trop vite je n’ai pas pu éviter l’accident et j’ai voltigé avec la moto. Quand je me suis réveillé j’étais sous une voiture et si je suis encore vivant c’est grâce à ma moto, c’est elle qui a empêché que la voiture ne m’écrase. J’ai pu m’extirper et rejoindre la sortie.  

 

Rui : Tu as eu une sacrée veine.  

 

Isamu : Ba le fait que je sois un Celtra et non un humain a aidé les choses.  

 

Rui : Ça va de sois.  

 

Nova : Et oui, nous sommes supérieures aux humains.  

 

Ai : Quoi ?!! Qu’est ce qui ne faut pas entendre, je te signale ma chère que je t’ai battu la dernière fois au cent mètre.  

 

Nova : C’était un coup de chance.  

 

Ai : Ha ouais ? Tu crois ça ?  

 

Nova : Quoi tu me défi ?  

 

Ai : Tout à fait.  

 

Nova : Quand tu veux !  

 

Ai : Ok. On verra qui sera la meilleur.  

 

Nova : Oui c’est ça, la seule chose que tu verras c’est mon petit derrière au loin devant toi.  

 

 

 

Isamu éclata de rire suivi de Rui et de Hitomi.  

 

 

 

Fin du chapitre  

 

 

Piouf et un de plus. On peut dire que dans ce chapitre je ne fais rien à moitié lol. Dans le prochain épisode vous saurez si Hitomi et Isamu se remettent ensemble, vous verrez aussi la première opération effectuée en équipe avec Isamu pour récupérer un tableau de Heinz. Voilou J.  

 

* Nom fictif étant donné que je ne connais pas Tokyo.  

 

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 7 9 10 11 12 13 14


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de