Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prosa

 

Autore: Kaori28

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 13 capitoli

Pubblicato: 20-11-05

Ultimo aggiornamento: 24-09-06

 

Commenti: 62 reviews

» Scrivere una review

 

General

 

Riassunto: City Hunter est à la croisée des chemins... Nos deux héros sauront-ils faire le bon choix quant au déroulement de leur destin ?

 

Disclaimer: Les personnages de "Le bon choix" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

I've signed in, but I cannot get access to the management section.

 

Please check that your browser accepts cookies. Please contact me with the email address you signed up and give me your login, password, ISP and localisation. Thanks.

 

 

   Fanfiction :: Le bon choix

 

Capitolo 1 :: Un jour comme les autres

Pubblicato: 20-11-05 - Ultimo aggiornamento: 20-11-05

Commenti: Bonjour à tous ^^ Je ne suis membre à HFC que depuis quelques semaines mais j'en suis déjà devenue "accro"!! Voyant le nombre de fanfictions sur le site, je me suis dit que j'allais moi aussi essayer, en espérant pouvoir laisser ma marque ^^ Voici donc sans plus attendre, ma première fic ^-^

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13


 

Lentement, les rayons du soleil encourage la nuit, encore endormie, à prendre congé du ciel. Celle-ci ne tente pas de de s'imposer davantage et laisse l'astre du jour prendre place parmi les nuages. C'est ainsi que le jour se lève sur la ville de Tokyô...  

 

Quartier de Shinjuku  

Le calme, qui régnait en maître depuis quelques heures déjà, disparut pour faire place au brouhaha matinal. Les marchands s'affairent à leurs tâches, hommes et femmes se rendent à leur travail, les enfants vont à l'école... bref, une journée comme les autres.  

La lumière persistante du soleil traversa les persiennes de la chambre de Kaori et caressa le visage de la jeune femme, qui finit par se lever. Elle avait encore les traits tirés par la fatigue mais elle gardait toujours cette beauté qui lui était si particulière. Après avoir fait son lit, elle se dirigea vers la salle de bain, afin d'y faire un brin de toilette. Une fois prête, elle se dirigea vers la chambre de son partenaire, Ryô Saeba, afin de le réveiller, comme elle le faisait tous les matins. C'était devenu une habitude à force. Elle toqua légèrement à la porte mais elle n'eut pas de réponse... comme d'habitude. Elle ouvrit discrètement la porte et se dirigea vers le lit de Ryô. Tout en marchant, elle prit grand soin à étudier le corps de son partenaire. Ce corps était décidement parfait, il n'y avait pas d'autres mots ! Combien de fois avait-elle espéré pouvoir le toucher, ne serait-ce qu'une seconde ? Beaucoup trop... mais malgré tout, elle continuait à rêver de ce jour... Le jour où elle pourra vivre pleinement l'amour qu'elle éprouve, depuis si longtemps, à l'égard de son coéquipier. Délicatement, elle se pencha vers Ryô, en lui murmurant:  

 

- Réveille-toi gros paresseux ! Le jour est là.  

 

Notre étalon de Shinjuku avait les yeux ouverts depuis un bon moment déjà. Avant même que Kaori ne franchisse la porte de sa chambre... comme d'habitude. Il avait senti le regard de la jeune femme peser sur lui, ou plus particulièrement, sur son corps. Rien que d'y repenser, cela le fit frémir. Il adorait lorsque Kaori le détaillait de la sorte, avec douceur et amour. Il affectionnait le parfum épicé de sa partenaire. Parfum qu'il pouvait humer pleinement à chaque fois qu'elle venait le tirer de ses songes. Si seulement elle savait qu'elle peuplait ses rêves les plus fous, qu'elle lui était devenue indispensable à présent... Il aurait aimé lui dire tout cela mais une petite voix lui rappellait à chaque fois que l'amour n'avait pas de place dans son monde. Alors Ryô se contentait de refouler ses sentiments et de vivre au jour le jour. Cependant, il n'avait envie de penser à tout ça maintenant et, tout en feignant de dormir, continua à s'imprègner du si doux parfum de Kaori.  

Celle-ci, voyant que son partenaire n'avait, apparemment, pas l'intention de se lever, continua de susurrer à l'oreillle du nettoyeur:  

 

- Allez Ryô, fais un petit effort, lui dit-elle, tout en lui caressant les cheveux.  

 

Ce si doux contact fit l'effet d'une décharge électrique à Ryô qui, ne pouvant et ne voulant pas se contrôler, amena soudainement Kaori près de lui et l'entoura de ses bras puissants. La jeune femme prit une teinte rouge vif, étant quelque peu surprise par l'attitude de son partenaire. Ne sachant que faire, elle resta aussi droite qu'un piquet et ne bougea pas, de peur de réveiller Ryô. Le nettoyeur prenait un malin plaisir à jouer avec la jeune femme et ce rapprochement n'était pas pour lui déplaire. Ils restèrent donc ainsi un bon moment et finirent par se rendormir.  

 

Le soleil était déjà très haut dans le ciel lorsque Kaori se réveilla. Très vite, elle se rappella l'incident qui s'était produit il y a quelques heures et rougit instantanément. Elle savait que son partenaire devait encore rêver de Saeko ou d'une blonde plantureuse mais elle s'en moquait car malgré tout, c'était elle qu'il avait prise dans ses bras. Ainsi, un soiurire éclaira son si joli minois. Ryô sentit Kaori bouger et ouvrit les yeux sur ce spectacle si magnifique: il tenait la femme qu'il aimait dans ses bras et rien à cet instant ne pouvait lui faire changer de position. Rien... sauf... cette petite voix qui lui répétait sans cesse la même chose: l'amour n'a pas sa place dans ton monde. Cette sensation de bien-être, qu'il éprouvait il y a à peine quelques secondes, s'évapora pour faire place à la réalité. C'est avec résignation que Ryô poussa un horrible cri, déchirant le silence qui occupait l'appartement.  

Kaori, extrêment terrifiée, dégringola du lit et se retrouva au sol, les quatres fers en l'air.  

 

- QUE FAIS-TU DANS MA CHAMBRE ET QUI PLUS EST, DANS MON LIT ? hurla Ryô, l'air idiot.  

- Du calme l'étalon, j'étais venue te réveiller, répondit Kaori, quand tu m'as prise dans tes bras.  

En disant cela, la jeune femme avait le rouge aux joues. Ryô s'amusait intérieurement de la situation mais savait que des paroles acrebes s'apprêtaient à franchir ses lèvres et cette perspective ne l'enchantait pas vraiment.  

- Dire que je pensais tenir Saeko entre mes bras...dit-il, déçu, comment n'ai-je pas su différencier une planche à pain d'une femme ???  

 

Le sang de Kaori ne fit qu'un tour. De la sérénité, elle passa directement à la rage et fit apparaître une massue de son crû. D'un geste volontairement incontrôlé, elle envoya la carcasse du pauvre Ryô embrasser le mur.  

- LA PLANCHE A PAIN TE SOUHAITE BIEN LE BONJOUR !!!, hurla l'intéressée, avant de claquer la porte derrière elle.  

 

 

Cela faisait presque 8 ans déjà et pourtant, rien n'avait changé... C'était un jour comme les autres. 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de