Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated R - Prosa

 

Autore: Lifetree

Beta-reader(s): Indya

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 12 capitoli

Pubblicato: 25-04-04

Ultimo aggiornamento: 02-01-07

 

Commenti: 46 reviews

» Scrivere una review

 

GeneralAction

 

Riassunto: Alors, qu'est ce qu'on fait ? On nettoie.

 

Disclaimer: Les personnages sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Merci à ma beta Indya.

 

Tricks & Tips

I haven't received the activation email.

 

If you didn't receive the activation email, you probably entered an incorrect email address or you are using Caramail (that refuses automatic emails). In this case, contact me using the email address you put in your profile or one that you want to use instead, and give me your pseudo and password.

 

 

   Fanfiction :: En provenance de la tombe: le retour de City Hunter.

 

Capitolo 1 :: 1

Pubblicato: 25-04-04 - Ultimo aggiornamento: 25-04-04

Commenti: Alors voilà comme prévu la troisième partie de ma triologie. Amusez-vous bien et un grand merci à ma beta, Indya. Je dédicace ce chapitre à toutes mes beta avec mes remerciments pour leur excellent travail.

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12


 

Tokyo.  

 

Tokyo. 01h15 du matin. L'orage inonde la ville depuis plusieurs heures. Les éclairs se succèdent les uns après les autres et font pâlir les néons du quartier chaud de Tokyo. Quartier chaud? Il l'était à une certaine époque. Aujourd'hui seul quelques rues sont encore fréquentables. Les autres sont devenues la propriété exclusive des gangs qu’ils se sont appropriés au fil des années. Il est devenu impossible de les traverser et d'en sortir en un morceau.  

 

Oui, Shinjuku était devenu un quartier bien triste.  

 

----------------------------  

 

Quartier de Shinjuku, côté Est, 01h16 du matin  

 

Malgré l'orage la sentinelle était à son poste. Elle surveillait. Qui sait si le gang de la rue d'à côté n'en profiterait pas pour les envahir? L'homme était conscient de la responsabilité qui lui avait été donné et il en était heureux. Mais il aurait tout de même préféré être à l'intérieur, au sec, un verre d'alcool dans une main et le sein d'une gonzesse dans l'autre. Ouais, ce soir il se serait bien passé de cet honneur…  

 

Soudain il leva la tête et prêta plus attention à la rue sous ses pieds. Non, il n'avait pas rêvé. Là. Une silhouette qui courait sous la pluie et se réfugiait autant qu'elle le pouvait. Un éclair vint brièvement illuminer la rue et il put entre apercevoir la silhouette.  

 

Une femme.  

 

Une belle femme.  

 

La sentinelle se lécha les lèvres. Il la voulait. Pour lui seul. Avec elle à ses côtés cette nuit de garde pourrait être très agréable…  

 

La sentinelle quitta son poste et descendit de l'escalier de secours sans se faire remarquer. Bien, la femme se trouvait toujours sous le préau où il l'avait vu la dernière fois. Avec précaution il se rapprocha jusque derrière elle. Il tendit la main, s'apprêtant à la coller contre la bouche de la jeune femme. Une femme superbe maintenant qu'il se trouvait à côté d'elle. Son mokkori s'était déjà réveillé tant il la désirait.  

 

Mais il n'eut pas l'opportunité de satisfaire son désir.  

 

Au moment où il allait s'attaquer à la femme, celle-ci se retourna. Son mokkori disparut aussi vite qu'il s'était manifesté. Le canon de l'arme pointé sur son nez y était probablement pour quelque chose.  

 

- Alors, mon grand, on se promène? C'est pas bien de quitter son poste, maintenant il n'y a plus personne pour prévenir tes petits copains…  

- Pré…prévenir de quoi ?  

- Mais de la visite que je vais leur rendre voyons…  

 

Sur ce la femme retourna d'un geste son arme et assomma la sentinelle d'un coup de crosse.  

 

- Pfff, amateur…  

--------------------  

 

Quartier de Shinjuku, côté Nord, 01h20 du matin  

 

Une ruelle mal éclairée et insalubre. La sentinelle terminerait bientôt sa patrouille et il allait pouvoir se mettre à l'abri.  

 

Soudain il aperçut un tas d'immondices qui n'avait pas été présent lors de sa dernière patrouille il y a cinq minutes. Il s'approcha avec précaution et du pied examina le tas. Il se rendit vite compte qu'il ne s'agissait pas d'un tas d'immondices mais d'un tissu très sale et en très mauvais état.  

 

Au moment où son pied connecta, il entendit au gémissement de peur quelque peu étouffé. D'un geste il souleva le tissu du canon de son arme et fut surpris de découvrir trois enfants blottis les un contre les autres.  

 

Quelle aubaine, pensa la sentinelle, le patron sera très content si je lui amène ces trois là, il pourra enfin expédier le chargement. Je ne supporte plus tous ces pleurs et gémissements…  

 

D'un geste il ordonna aux enfants de se lever et de le précéder. Mort de peur ceux-ci s'exécutèrent.  

 

Deux garçons et une fille, pas mal comme prise.  

 

Toujours blottis ensemble les enfants se mirent à marcher dans la direction que l'homme leur avait montré. Arrivé à l'entrée secrète il leur ordonna de s'arrêter, puis il tapa le code sur une porte cachée tout en gardant un œil sur les mioches.  

 

La porte s'ouvrit un tout petit peu et le garde demanda le mot de passe. La sentinelle le lui donna et demanda à l'homme de l'aide pour faire entrer sa prise. Curieux le garde de la porte ouvrit celle-ci plus grande et regarda les enfants, sales, trempés jusqu'aux os. Ils étaient pathétiques à voir.  

 

- T'es sûr de ce que tu fais, là? Ils ne tiendront jamais le coup.  

- On est payé par tête envoyée, pas par tête réceptionnée. Ces trois là nous permettrons d'envoyer le dernier chargement.  

 

L'échange n'avait pas duré trente secondes mais quand les deux reportèrent leur regard sur les enfants ils eurent une mauvaise surprise.  

 

Devant eux ne se trouvaient pas trois enfants pathétiques mais trois enfants armés de semi-automatique ainsi qu'un homme les menaçant d'un revolver. Avant q'ils n'eurent le temps de sonner l'alarme ils furent tous les deux assommer.  

 

- Merci pour la porte, mon vieux, on ne l'aurait jamais trouvée sans toi…  

 

-----------------------  

 

Quartier de Shinjuku, côté Ouest, 01h25 du matin  

 

- Dépêche-toi, gros balourd, on n'a pas toute la nuit !  

- Toi, tu te calmes ou on t'appellera face de démon.  

- Alors dépêche-toi de faire ton travail.  

- M'énerve pas ou j'enfonce ce C4 dans ta gorge.  

- Et qui est-ce qui gardera ton dos à ce moment-là ?  

- Je peux très bien me débrouiller tout seul, je n'ai jamais eu besoin de ton aide  

- Non mais…  

- Vous avez fini de vous chamailler, vous deux? On a un rendez-vous à ne pas rater !  

- Oui chérie, mais j'aurais déjà eu fini si ce…  

- J'ai dit ça suffit !  

- Bon voilà, c'est prêt, on peut partir  

- Ah, tout de même, je commençais à m'ennuyer…  

- De la patience, s'il vous plaît, donnez-moi de la patience…  

 

-----------------------  

 

Quartier de Shinjuku, côté Sud, 01h45 du matin  

 

- Tout le monde est là? Alors on peut y aller. Pas de problèmes à signaler ?  

- Non, tout s'est déroulé comme sur des roulettes…  

- De vrais amateurs…  

- Ouais, je ne comprends pas pourquoi la police a tant de mal à s'en débarrasser, il suffit de souffler et ils s'envolent…  

- Peut-être mais nous on a l'avantage de pouvoir faire ce qui doit être fait sans tenir compte des règles de bien séance  

- Règles de bien séance? Ah! Ces règles sont bonnes pour les gens de tous les jours, mais on ne s'attaque pas à la vermine avec un cure-dent, c'est du DDT qu'il faut !  

- Le DDT nouveau est arrivé !  

- Ouais, cuvée spéciale CH & Co  

 

Huit silhouettes, cinq adultes et trois enfants, s'éloignaient de Shinjuku en riant sans faire attention à la pluie qui tombait. Entre un éclair et un autre ils avaient disparus. Il n’y avait plus personne dans la rue. C’était comme s’ils s’étaient envolés…  

 

Quelques instants plus tard des explosions se firent entendre dans le quartier…  

 

------------------------------  

 

Un immeuble de la ville, 2H00 du matin  

 

- T’as intérêt à ce que se soit urgent ou tu regretteras de m’avoir réveillé…  

- Je sais Patron, et j’en suis désolé, mais j’ai pensé que vous voudriez être au courant.  

- Alors parles !  

- Trois de nos opérations viennent d’être attaquées, Patron. Il n’en reste plus rien à part des flammes et de la poussière.  

- Trois ?  

- Oui.  

- Sait-on qui a fait ça ?  

- Non, Patron. Mais juste avant que je n’entre ici on m’a remis cette enveloppe qui venait d’être remise à votre attention.  

- Donne-moi ça, toi !  

 

L’homme ouvrit l’enveloppe et en retira un carton. Il devint livide à sa vue. L’adjudant, inquiet, pris le carton des mains tremblantes de son chef et le lut également.  

 

« LES CHASSEURS SONT DE RETOUR. CH »  

 

L’adjudant déglutit difficilement.  

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de