Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Author: Kaori_2

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 32 chapters

Published: 19-11-04

Last update: 09-08-06

 

Comments: 62 reviews

» Write a review

 

General

 

Summary: Résultat du défi de Kelly.

 

Disclaimer: Les personnages de Jurrassic Park le retour sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

I'm almost 18. Can I get access to the NC-17 section?

 

No. Legally, you are not major, before you are 18 years old. I don't care if it's in a day or a week. Make your request when you are actually 18.

 

 

   Fanfiction :: Jurrassic Park le retour

 

Chapter 2 :: Chapitre1 : La demande.

Published: 19-11-04 - Last update: 19-11-04

Comments: A partir de ce chapitre et jusqu'à la fin de l'explication de l'introduction, Ryô fera ses commentaires entre [...]. K2: Sera l'auteur.

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

C’était une douce matinée de juin. Le parc resplendissait de ses arbres fleuris. Les oiseaux chantaient gaiement et le rire des enfants égayait le tableau. Pourtant une jeune femme traversait ce décor l’air morose. Elle paraissait fatiguée et son ventre lui criait famine. Elle soupira. Elle marchait de façon automatique, mû par un espoir fou… Celui de trouver une demande de travail sur le tableau à message à la station de Shinjuku. (Et oui cette jeune femme à l’air morose c’est bien Kaori.)  

 

Lorsqu’elle se retrouva devant le tableau à message elle n’osa pas y croire… Pourtant le X Y Z magique était bien là… C’était sans doute une écriture féminine à en croire la douceur des courbes des mots… tant pis, elle avait besoin de ce travail, de cet argent. Alors méthodiquement, elle sortit un calepin de son sac et nota la date et l’heure du rendez-vous. Il était prévu le lendemain à 9 h au Cat’s eye. Sa morosité était passée et ce fut tout sourire qu’elle retourna chez elle. Bien évidemment son fainéant de partenaire dormait encore. Tant mieux. Elle n’allait pas lui divulguer cette information sans avoir vu la cliente au préalable. Elle se mit alors à faire un peu de ménage comme si de rien n’était.  

 

Dans sa chambre, Ryô avait entendu Kaori rentrer. Il trouva bizarre qu’elle ne vienne pas le réveiller comme chaque matin. Il n’attendait pourtant que ça ! Entendre la douce voix de Kaori pour réveil matin. Mais aujourd’hui il ne savait qu’en penser. Soit elle était de mauvaise humeur, soit elle lui cachait quelque chose. C’est alors qu’il entendit l’aspirateur se mettre en marche… Voulait-elle lui cacher une information ou se défoulait-elle sur la poussière ? Perdu dans sa réflexion, Ryô n’entendit pas l’aspirateur se rapprocher signe que Kaori allait venir le réveiller d’une manière assez douce et tendre… Et q’il risquerait de craquer s’il ne faisait pas attention. Jusque là il avait réussi à tenir bon, mais d’un autre côté, le fait de blesser Kaori dans ses réparties, ne lui plaisait guère. Il sortit soudain de ses pensées en entendant la porte de sa chambre s’ouvrir et le ronflement de l’aspirateur s’amplifier pour mieux se taire ensuite. Les pas feutrés de sa partenaire se rapprochèrent. C’était finalement l’heure de se lever.  

 

« Ryô lève toi ! » Fit la voix mélodieuse de sa partenaire.  

 

Il ronchonna faisant sourire Kaori.  

 

« Allez Ryô debout ! » Dit-elle en passant une main dans la chevelure de son partenaire.  

 

Un frisson lui parcouru le dos mais il ronchonna de plus belle. Soudain il sentit qu’il était perdu. Kaori s’était assise à ses côtés sur le lit.  

 

« Ryô si tu ne te lèves pas gare à toi ! » Murmura-t-elle à son oreille.  

 

Il sentait son souffle chaud sur sa nuque… C’était une douce torture que de sentir le parfum léger de sa partenaire si proche de lui.. Il se retourna alors, les yeux toutefois encore clos, et l’attrapa par la taille. Elle se sentit rougir mais souriait encore. Il était si mignon quand il dormait.  

 

« Ryô ne fait pas l’enfant. » Le réprimanda-t-elle en se penchant pour lui déposer un baiser sur le front.  

 

Seulement, Ryô bougea la tête de telle façon que ses lèvres rencontrèrent celles de Kaori… Surprise par ce contact soudain elle recula les joues en feux. Mine de rien Ryô venait de lui voler un baisé. Elle ne savait qu’en penser et se releva vivement. (Avait-il fait exprès ?)[ Ryô : Bien évidemment l’auteur qu’est ce que tu crois ?]  

 

« Ryô… Ton petit déjeuner… va refroidir. » Dit-elle encore toute retournée et la voix trouble.  

« M… Arrive. » Lui répondit-il finalement de façon totalement innocente.  

 

Kaori sortit de la chambre assez difficilement. Puis en entendant son partenaire se lever elle alla ranger l’aspirateur. Une fois à table, elle n’osa pas croiser son regard de peur qu’il ne remarque quelque chose. Elle se mit alors à lire le journal. Ryô sourit et tenta tant bien que mal d’obliger Kaori à le regarder.  

 

« Ca ne va pas Kaori ? »  

« Si si… ça va. » Répondit-elle les yeux rivés au journal.  

« Tu sais que tu peux me regarder quand je te parle.  

« Oui oui. » Dit-elle comme si elle n’avait rien entendu.  

 

Il lui apparu alors évident que Ryô la cherchait et réalisa que Ryô avait fait exprès de bouger son visage. Souriante elle baissa le journal, pensant trouver Ryô face à elle mais…  

 

Ce dernier n’ayant finalement eu qu’un trop bref aperçu des lèvres de sa partenaire se trouvait à côté d’elle. Elle se tourna subitement et sentit son cœur battre à tout rompre devant le regard chaleureux de Ryô.  

 

Ce dernier avançait inexorablement son visage vers le sien.. Kaori voulait parler mais aucun son n’arrivait à sortir de sa bouche. Quand elle sentit le souffle chaud de Ryô sur ses lèvres, elle ferma les yeux et se laissa transporter, s’abandonnant à la douceur enivrante de ce baisé.  

 

Lorsque le baisé pris fin elle ne savait plus où elle était. Elle récupéra un peu d’air avant d’ouvrir ses yeux fiévreux.  

 

« Ryô… » Murmura-t-elle en le dévorant du regard.  

 

Un merveilleux sourire comme elle n’en avait jamais vu sur le visage de son partenaire était visible. Kaori parvint à le surprendre en l’embrassant à son tour avec fougue et volupté.. Chacun aurait aimé aller plus loin, mais la sonnerie de la porte les firent revenir à la réalité. Ryô et Kaori soupirèrent. A contre cœur elle se leva tandis qu’il retourna devant son petit déjeuner. Kaori remis un peu d’ordre dans sa tenue et sa coiffure avant d’ouvrir. C’était Miki.  

 

« Alors Kaori tu es prête ? »  

 

Les pensées perdues dans ce baisé échangé avec Ryô, Kaori ne réagit pas de suite.  

 

« Miki Chan ! » Hurla Ryô en intervenant et se précipitant sur Miki.  

 

Là, Kaori réagit au quart de tour et la massue tomba.  

 

« Excuse moi Miki ! Je prends mon sac et j’arrive. » Dit alors Kaori confuse.  

 

Miki regarda Ryô sous la massue. Que s’était-il passé ? Elle n’eut pas le temps de le questionner que Kaori était déjà de retour et visiblement elle avait les idées plus claires.  

 

« Voilà Miki. On y va ? Heu Ryô je sors avec Miki, Kazue et Eriko alors sois bien sage durant mon absence. »  

« Oui maman. » Répondit-il de façon surprenante devant le regard inquisiteur de Miki. Il rajouta alors : « Ne drague pas les filles à ma palce. »  

 

Là le coup de massue précédent fut une poussière par rapport à celui qui suivit. [Ryô : J’avoue l’avoir cherché celui-là mais je ne voulais pas que Miki ne se doute de quelque chose]  

 

Miki et Kaori sortirent ensuite, laissant le pauvre Ryô sous la masse. Malgré la scène qu’elle venait de voir, Miki sentait bien que son amie était troublée.  

 

« Si tu fais la tête à cause de ce pitre ça ne sert à rien tu sais. »  

« Excuse moi Miki. » Dit Kaori en souriant et les joues colorées.  

« Dis moi ! Il me semble que je suis mal tombée non ? »  

« Qu’est- ce que tu racontes ? Nous étions juste en train… de nous chamailler ! Rien d’autre ! »  

« Mais oui mais oui…. Allez Kaori avoue. »  

« … »  

 

Devant l’insistance de son amie, Kaori eut du mal à se taire plus longtemps.  

 

« … Nous… Nous nous sommes embrassés. Mais ne le dis à personne pour le moment. » Dit Kaori à la fois gênée mais aussi avec un sourire particulier.  

« Je me disais aussi… Alors heureuse ? »  

« Miki arrête. » Rigola Kaori alors qu’elles arrivaient auprès de leurs amies.  

 

…  

 

La journée fit de Ryô un homme calme. Il faut dire que son élan de sincérité l’avait aussi bouleversé. Pour sa part il alla au stand de tir se détendre. Le soir venu aucun des deux ne fit de réflexion quant à l’événement particulier de ce matin. Pourtant, alors chacun dans son lit, ils repensaient à ce baisé. Sur cette même idée chacun s’endormit.  

 

…  

 

Le lendemain matin Kaori se leva aux aurores. Il faut dire qu’elle n’oubliait pas son rendez-vous à 9h au Cat’s eye. Elle avait fort à faire auparavant, préparer son petit déjeuner, se préparer elle, et aller réveiller Ryô avant de partir… Quoique… cette dernière idée ne fut pas juger la meilleur. Après tout il était déjà arrivé que sur un coup de t^te, Ryô décidait de l’accompagner à un rendez-vous.  

 

Discrètement elle décida de sortir laissant un mot pour Ryô.  

 

Mais aujourd’hui le sort était contre elle. Il l’avait entendu partir et l’absence de son réveil matinal l’avait intrigué. [Ryô : Raaa pour quoi l’avoir suivit… A cause de ça elle est… Kaori pardonne moi.]  

 

Lorsqu’elle arriva au Cat’s eye sa cliente n’était pas encore là. Miki, malicieuse, lui demanda.  

 

« Alors quoi de neuf ? »  

« Rien de plus. » Soupira Kaori en saisissant l’allusion.  

 

Miki soupira à son tour, exaspérée. C’est alors qu’une jeune femme entra.  

 

Svelte, grande, élancée. Elle portait une jupe claire et un chemisier bleu-nuit. Kaori su de suite qu’elle était sa cliente.  

 

« Vous êtes mademoiselle K ? » Demanda Kaori.  

« Oui c’est bien moi et vous êtes … »  

« Kaori Makimura. Partenaire de City Hunter. »  

« … »  

« Venez ! Allons nous asseoir, nous serons mieux pour discuter. »  

« Oui. »  

« Vous buvez quelque chose ? »  

« Non merci. »  

« Miki la même chose que d’habitude s’il te plaît. Alors en quoi puis-je vous être utile ? »  

« Et bien voilà. Je dois me rendre sur une île dans le pacifique pour observer des animaux, mais d’autres personnes m’ont fait parvenir des menaces de mort si jamais j’allai là-bas. Il se trouve que cette île regorge de toutes les informations dont j’ai besoin pour mener à bien ma thèse. Hier sur mon lei de travail il y a eu beaucoup trop d’accidents pour que cela soit une simple coïncidence… »  

« Je vois ! » Fit alors la voix masculine de Ryô. Celui-ci plongeant littéralement son regard dans le décolleté de la jeune femme. [ Ryô : Elle avait en effet un profond décolleté vue du dessus… SBAM ! Ryô : Mais d’où elle sort cette massue ??? Hé l’auteur t’as pas le droit d’intervenir !!!K2 : Un autre coup de massue ? > :oD. Ryô : Heu non ! >o(--. K2 : Bon alors reprenons.]  

« Ryô ! » S’exclama Kaori surprise.  

« Vous êtes ? » Demanda la cliente non moins surprise que Kaori.  

« Je suis Ryô Saeba pour vous servir belle demoiselle. »  

 

Kaori soupira devant le visage sérieux de son partenaire. Mais lorsqu’il afficha son visage de pervers ce fut ni une ni deux, la massue s’abattit avant qu’il n’eut le temps de la voir venir.  

 

La cliente cligna des yeux plusieurs fois.  

 

« Excusez-le ! » S’exclama Kaori gênée.  

‘Mais sur qui je suis tombée ? Est-ce que je peux me fier à ça ?’  

« Ne vous inquiétez pas mademoiselle, quand il fait un travail il le fait plus sérieusement. »  

« Vous voulez dire que c’est CA City Hunter ? » Dit la cliente encore éberluée.  

 

Le « CA » enfonça Ryô plus dans le sol que la massue. Il se releva soudainement à la vitesse de l’éclair et se refit sérieux. Toutefois l’éclat qu’il avait dans les yeux n’échappa pas à Kaori. Il y avait une menace sérieuse dans l’air. Miki la ressentait aussi.  

 

 

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de