Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Author: Kaori_2

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 32 chapters

Published: 19-11-04

Last update: 09-08-06

 

Comments: 62 reviews

» Write a review

 

General

 

Summary: Résultat du défi de Kelly.

 

Disclaimer: Les personnages de Jurrassic Park le retour sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

How can I change the colour/format of my fanfiction?

 

Usually, all fanfictions are automatically formatted to a standard format, but if you need special colours or forms, you can use the following tags. - <b>Text in bold</b> - <i>Text in italic</i> -

<div align="center">Centered text</div>
- <font face="Courier New, Courier, mono">Text with font Courrier< ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: Jurrassic Park le retour

 

Chapter 23 :: Un cri dans la nuit

Published: 28-07-06 - Last update: 28-07-06

Comments: et voilà le deuxième chapitre pour aujourd'hui.Bonne lecture

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

Deux jours…  

 

Cela faisait deux jours que la pluie tombait sans s’arrêter… Ce n’était pas une simple petite pluie. C’était une tempête…  

 

Sans réel abri, [Ryô : L’eau s’infiltre vite par ici] sans vêtements secs [Ryô :Faut dire que nous n’en avions guère d’avance] ni de quoi se réchauffer…[Ryò : le feu a duré ce qu’il a duré…le problème fut de trouver du bois sec… le bois humide ? non merci, nul besoin de nous enfumer] Deux jours s’étaient écoulés depuis le début de cette tempête [Ryô : Pour nous ce fut une éternité] et les vivres se faisaient rare. [Ryô : Même malgré un bon rationnement… l’humidité a favorisé l’apparition de moisissures sur les denrées plus périssables] Mais ça, ça n’était rien… Rien par rapport au manque de médicaments et aux trousses de premiers secours…  

 

Les blessés étaient nombreux, mais peu avaient des blessures graves…Ryô aurait préféré aucun… [Ryô : Kaori ta souffrance est ma souffrance. Je ne saurai que trop remercier Kazue et Mitsuko qui te surveillent sans cesse…] Mais la fatalité avait déjà frappé. Lui aussi faisait parti des blessés légers… [Ryô : Heu ouais… Je me suis tordu un peu plus mon poignet gauche en faisant le mariolle… Pas de quoi pavoiser.] D’ailleurs c’est à se demander comment certains s’en étaient sortis sans la moindre petite égratignure.  

 

Seulement ils pouvaient s’avérer heureux… Heureux de ne pas être mort. Heureux de ne pas avoir fini dans l’estomac de ces créatures cauchemardesques. [Ryô : Kaori… J’ai bien cru t’avoir perdu à jamais à cet instant…]  

 

Comment ?  

 

Comment en étaient-ils arrivés là ? [Ryô : J’aurais dû t’écouter Kaori… J’aurai dû avoir l’œil plus ouvert sur l’équipage…L’explication est faite. Nous avons perdu le contrôle de la situation car en vérité nous ne l’avons jamais eut. C’est l’île qui nous a contrôlés par son pouvoir d’émerveillement… Maintenant la question est allons nous, tous, en sortir vivant et quitter cette île maudite ?]  

 

Ryô releva la tête et se tourna vers Kaori dont le visage serein trahissait toutefois une légère fièvre. La cavité s’éclaira soudainement lui faisant tourner la tête… La lune… La pleine lune apparaissait peu à peu éclairant l’île de son obscur clarté. Les nuages se dissipaient finalement. La tempête était finie. Le vent ne soufflait plus qu’en une brise légère. A cette clarté subite, il regarda autour de leur abri. C’est alors qu’il l’aperçut… Le pseudo phare… La tour qu’ils visaient. Elle ne donnait pas l’impression d’être loin.  

 

« Ca c’est enfin calmé ? » Lui demanda Umibozû le plus doucement qu’il pouvait.  

« Oui… Enfin. »Répondit Ryô en prenant divers points de repères.  

« Kaori a l’air d’aller mieux. »  

« Ce n’est pas encore ça mais… C’est vrai.. »Sourit Ryô en la regardant alors.  

 

La lueur de la lune avait envahi la cavité éclairant l’intérieur tendrement. Cette faible clarté soudaine réveilla quelques uns des dormeurs dont Kaori. Elle tourna la tête vers Ryò et lu sourit simplement avant de refermer les yeux tout aussi paisiblement. Il faut dire que les nuits précédentes avaient été plus mouvementées et éprouvantes pour Kaori. [Ryô : Surtout la première. Ce fut la plus pénible pour elle. Et la voir ainsi m’a brisé le cœur…]  

 

… petit retour en arrière…  

 

Kaori installée près du feu semblait enfin calmée grâce aux médicaments. Dehors le vent avait double de violence et l’orage tournait en un concert cacaphonique. Chacun restait silencieusement calme, décompressant de cette folle journée. Umibozû faisait le guet à l’entrée de la cavité avec Ryô.  

 

« Tu tiens le choc ? » Demanda Umibozû de sa grosse voix.  

« Ca peut aller. »  

« Comment va-t-elle ? »  

« Elle est sérieusement blessée et a perdu beaucoup de sang. Je peux remercier Mitsuko Kazue et… Miki de la veiller. »Dit-il en la regardant. Miki était alors à côté de Kaori et lui tenait la main.  

« Miki était terriblement abattue elle aussi tout à l’heure, malgré sa propre douleur. »Lui fit remarquer Umibozû.  

« … » Fit Ryô pensif [Ryô : En effet je n’ai pensé qu’à moi, qu’à mes sentiments, qu’à ma propre douleur…]  

« Désolé de vous avoir embarqués dans cette histoire. »Dit-il ensuite penaud  

« Tu ne pouvais pas savoir et nous encore moins. » Lui fit remarquer Umibozû.  

« Vas te reposer un peu je vais surveiller le campement. » Poursuivit-il  

« Merci mais je ne sais pas si j’arriverais à dormir. »  

« Je t’ai parlé de te reposer, pas forcément de dormir. » Souligna Umibozû  

 

Ryô sourit et sans un mot supplémentaire alla s’installer non loin de Kaori. Miki alla se poser contre l’épaule de Falcon. Finalement Ryô s’était endormi. Durant son sommeil, un cri aigu le fit sursauter et sortir son arme. C’était un cri de terreur… Il ne fut pas le seul à être ainsi réveillé. Il s’approcha de Kaori alors en nage et la prit dans ses bras tandis que Mitsuko et Kazue arrivaient.  

 

« Ce n’est rien mon ange, je suis là. » Lui murmura-t-il tentant de la calmer.  

 

Il la sentait tendue. Il passa une main dans ses cheveux en la berçant délicatement. Elle était complètement paniquée et prise de délire. Kazue sortit aussitôt une seringue et prépara un calmant.  

 

« Ryô, allongez-la s’il vous plaît. »Lui demanda Mitsuko.  

 

Kaori se mit à hurler davantage.  

 

« LACHEZ MOI SALES BETES… RYO… AU SECOURS… RYOOOO »  

« Je suis là…Je ne te quitterai pas. »Lui dit-il en lui attrapant la main la gorge nouée par l’émotion.  

« Ryô… A l’aide. »Implora-t-elle plus doucement alors que Kazue venait de lui injecter le calmant et que Mitsuko la maintenait.  

« Ryô… » Appela-t-elle encore en un murmure avant de se rendormir.  

« Je reste auprès d’elle affirma Ryô en lui caressant la joue.  

 

Néanmoins Kazue s’installa à proximité tandis que Mitsuko regagna sa place près de Tomoe. Le sommeil gagna tout le monde derechef… Une petite heure après Ryô se réveilla en sursaut, et se tourna vers Kaori. Elle gémissait et bougeait en tout sens, Ca n’allait pas. Il l’attrapa par la taille et se serra tout contre elle.  

 

« Ryô… »Murmura-t-elle dans son sommeil. Elle se calma subitement dans la chaleur rassurante de ses bras. Même endormie, elle se savait en sécurité.  

 

Vers le petit matin, Ryô alla prendre le relai d’Umibozû. La douleur de laisser Kaori lui tenailler le cœur. A l’aube naissante derrière les nuages, Ryô entendit Kaori gémir. Elle souffrait, il en était certain. Il voulait aller près d’elle mais ne pouvait pas quitter son poste. Il sentit Mick derrière lui.  

 

« Vas-y je prends la suite. » Dit-il.  

« Merci Mick. »Dit Ryô sans demander son reste.  

 

Kaori était de nouveau fiévreuse. Kazue lui rafraichissait déjà le front lorsqu’il arriva à côté. Elle était inquiète. Les blessures n’étaient pas infectées et la cicatrisation semblait normale. C’était déjà ça. Mais il n’y avait plus assez de médicaments adéquats, ou de calmant pour la douleur. Et il fallait impérativement modérer les prises pour ne pas en faire une dépendance. Ryô aussi le savait…  

 

« Vas te reposer un peu Kazue. Je m’en occupe. » Lui dit Ryô en attrapant le bout de tissu humide.  

 

Kazue était très fatiguée. Elle n’avait guère réussi à dormir du fait de son inquiétude pour Kaori. Voyant que Ryô était des plus sérieux, elle obéit et alla s’adosser dans un coin où elle tomba comme une masse. Au dehors le temps n’avait guère changé même si on y voyait un peu plus clair.  

 

‘Saleté de temps’ songea Shinji dans son coin. L’humidité et le froid lui ravivait les douleurs de ses blessures par balle.  

‘Saleté de boulot ‘ Pensa-t-il ensuite. ‘ Je n’aurai jamais dû accepter l’offre du professeur Adams.’  

 

Sans trop savoir pourquoi il songea à la partenaire de City Hunter. Elle était résistante, courageuse. Elle avait un caractère bien à elle. Imperceptiblement il sourit en les regardant... Il n’en doutait plus. Elle était digne d’être la partenaire de city hunter. Il rabaissa la tête, pensif.  

 

Durant la journée Kaori eut une nouvelle crise fiévreuse mais moins forte que durant la nuit. Elle fut cependant autant agitée…  

 

 

…Et actuellement…  

 

La lune qui l’éclairait fit sourire Ryô de joie. Elle avait retrouvé ses couleurs (enfin presque) Et son sourire… Ce n’était pas un sourire forcé pour cacher sa douleur et ne pas inquiéter ses amis. C’était un sourire de reconnaissance. Il regarda soudainement au dehors, vers la tour. Une nuée d’oiseaux s’envola malgré que ce fût la nuit. Il y avait quelque chose par là-bas.  

 

« Je n’aime pas ça. »Fit Umibozû.  

« Ca me fait penser à la sensation que j’ai éprouvé avant de courir dans la plaine. »  

« Pareil. »Déclara Mick en baillant. « Ca m’a réveillé. Qu’est ce qu’il se passe ? »  

« Du mouvement par là-bas. » Répondit Umibozû en désignant la tour du doigt.  

 

C’est alors que l’écho lointain d’un cri leur parvint aux oreilles suivit de près par un second plus grave, plus…bestial. Après réflexion, rapide, il fut noté qu’il y avait d’autres humains sur l’île. Car c’était bien l’écho d’un cri humain qui était parvenu jusqu’à eux en premier.  

 

« Qu’est ce que c’était ? » Demanda une faible voix dans la caverne.  

« Il semble qu’il y a d’autres survivants sur cette île. »Murmura Ryô à Tomoe.  

« Et je pense savoir où ils se cachent. » Rajouta-t-il ensuite.  

 

Tomoe demeura silencieuse un instant avant d’oser demander.  

 

« Comment va Kaori ? »  

« Mieux… Mais ce n’est visiblement pas encore ça… Et Vous ? »  

« …Je… Mieux aussi. »Rougit-elle.  

« Finissez de vous reposer un peu… Nous quittons cette caverne dans la matinée. »Dit Ryô tout en regardant de nouveau au dehors.  

« Le second cri ? »Demanda-t-elle tremblante.  

« Probablement celui de la créature qui nous a poussé vers la plaine et la même qui vous a sauvé la vie. » Répondit calmement Ryô sans détourner la tête.  

 

Tomoe se rallongea de nouveau et finit par se rendormir. Inconsciemment elle avala la nouvelle et dormit paisiblement, comme si un poids venait de lui être retiré de ses épaules.  

 

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de