Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Author: Kaori_2

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 32 chapters

Published: 19-11-04

Last update: 09-08-06

 

Comments: 62 reviews

» Write a review

 

General

 

Summary: Résultat du défi de Kelly.

 

Disclaimer: Les personnages de Jurrassic Park le retour sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

How to put images in a fanfiction?

 

It’s simple. Just send the images to me and tell me where the images should be in the text. I’ll take care of the rest. Please log in to send me these images and use the email you gave me when you signed up.

 

 

   Fanfiction :: Jurrassic Park le retour

 

Chapter 17 :: Ravage au camp ennemi !

Published: 05-02-06 - Last update: 05-02-06

Comments: Et de deux pour aujourd'hui! ;o)

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

« Bon au moins nous sommes vivants ! » Ironisa Tomoe.  

 

Personne ne répondit.  

 

« Tomoe. De deux choses, l’une. D’abord nous mettons un terme aux pratiques du professeur Adams et ensuite nous quittons cette île. Est-ce que c’est clair ? » Demanda Ryô visiblement irrité.  

« B…Bien. » Balbutia-t-elle. Cependant frustrée de ne pas pouvoir rester plus longtemps. Néanmoins elle s’avoua aussi qu’il ne fallait pas profiter de cette chance plus longtemps.  

 

De nouveau le cri des Tyrannosaures résonna, mais…. Plus lointain. Machinalement chacun tourna la tête vers la source du cri. Le spectacle avait lieu dans la plaine. Les tyrannosaures couraient après l’équipe en fuite du professeur Adams. Les plus chanceux d’entre eux eurent le temps de grimper dans les véhicules… Les autres……  

 

« Venez. » Dit Ryô. « La route est assez longue. »  

 

Soudain le talkie-walkie grésilla. Ryô porta la main à sa ceinture pensant le trouver là…. Cependant…  

 

« Quelqu’un a vu le talkie-walkie ? »  

 

Personne ne répondit et tout le monde le chercha tandis qu’ils écoutaient l’interlocuteur de Ryô.  

 

« Monsieur Saeba ! Vous êtes un adversaire de taille. Mais je crains pour vous que votre voyage s’arrête définitivement sur cette île. »  

« Professeur Adams. » murmura Kaori tremblante malgré-elle.  

« Voyez-vous, je me suis personnellement assuré que vous ne puissiez pas avoir de moyen de retour possible. »  

 

Il y eut une explosion qui se fit alors entendre.  

 

« Que faites-vous ? Ce n’était pas dans nos accords….. »  

 

S’en suivit un cri de douleur atroce. Tomoe se mit les mains sur la bouche horrifiée. … Cette voix… C’était celle du capitaine du navire.  

 

« Finalement vous n’auriez jamais dû accepter ce boulot City Hun… »  

 

CRASHHHH ! fit le Talkie-walkie lorsqu’Umibozu lui marcha dessus nonchalamment..  

 

« Bon dépêchons-nous. One ne s’attaque pas à city Hunter impunément. »  

 

C’est ainsi que l’équipe de Tomoe, du moins ce qu’il en restait, guidé par city hunter, s’aventura en zone hostile.  

 

En bas de la longue descente ils eurent la ‘chance ‘ de trouver des véhicules. Certes accidentées mais encore en état de marche. Ryô arrêta soudainement le groupe avant d’aller voir de plus près les véhicules de plus près. Umibozu sortit son arme. Il y avait une odeur désagréable. Il y eut soudain un espèce de gazouillement. Tomoe interpella Ryô en un chuchotement.  

 

« Je crois que le mieux pour nous serait que nous nous mettions à l’abri avant l’arrivée de la créature. »  

 

Ryô fit alors un simple signe de main et tout le monde suivit l’idée. C’est alors que le gazouillement se répéta, néanmoins plus proche. Un dinosaure vert avec une crête passa tranquillement en dodelinant de la tête… du moins au début… il s’arrêta subitement et huma l’air.  

 

« Dilophosaure. » Murmura Tomoe pour elle-même.  

« Il n’a pas l’air méchant. » Fit Shinji sans chercher à couvrir sa voix.  

 

Tout le monde se tourna vers lui. Le Dilophosaure se raidit et tourna sa tête vers eux, sans pour autant les repérer. Il fit d’abord un pas, puis deux et un troisième avant de s’arrêter saisi soudainement d’une sorte de panique. Sans en savoir plus il fit demi-tour et s’enfuit à toute jambes. Une fois qu’il fut hors de portée, chacun se releva.  

 

« Quel genre d’espèce est le Dilophosaure ? » Demanda Ryô.  

« Le Dilophosaurus appartient au groupe des théropodes. C’est un jeune que nous venons de voir. Une fois adulte il peut mesurer jusqu’à six mètres. Il crache un venin qui (peut) paralyse(r) sa proie. Ce qui m’étonne par contre c’est qu’il soit seul. C’est le genre d’animal qui aime rester en groupe. Sauf pour chasser. »  

« Donc nous l’avons échappé belle. » Fit remarquer Mitsuko.  

« Oui… Par contre je voudrais bien savoir une chose. Qu’est ce qui a bien pu le faire fuir ainsi. ? »  

« C’est vous la spécialiste Tomoe. » Lui fit remarquer Mick.  

« Umibozu. Tu viens qu’on retourne ces carcasses histoire de voir s’il y en a en état de rouler. » Dit Ryô.  

 

En deux temps trois mouvements ils retournèrent les trois véhicules et après une inspection rapide il s’avéra que deux d’entre eux pouvaient encore rouler. Se répartissant en deux groupes ils se mirent en route vers le campement du professeur Adams. Bien après, tapis dans les fourrées, Ryô et compagnie observaient le campement ennemi. Celui-ci semblait vide. Pourtant il y avait quelque chose, quelqu’un. Les dinosaures captifs étaient encore là.  

 

« Que fait-on ? » demanda Tomoe.  

« Pour le moment rien. J’ai l’intime conviction que nous sommes attendus. Restons là calmement et … Patientons le temps qu’il faudra. » Répondit Ryô calmement.  

« Je ne sais pas si nous allons pouvoir rester ci assez longtemps. » Rétorqua Umibozu.  

« Qu’est ce qui… » Commença Miki en sentant le sol vibrer.  

« Avant de tous vous affoler, je voudrais vous rappeler que si c’est bien un tyrannosaure qui approche… NE BOUGEZ SURTOUT PAS ! » S’exclama Tomoe en haussant la voix involontairement.  

 

Le cri qui s’ensuivit fut assez chaotique. Ce n’était pas un animal égaré, mais bien plusieurs. Tricératops, Allosaurus, Brontosaure, Galliminus, Apatosaurus, Ankylosaurus, Stégosaurus… Ils chargeaient… Les dinosaures attaquaient le campement du professeur Adams avec furie. Piétinant tout ce qui se trouvait sur leurs chemins. Tomoe eut la bonne idée de faire grimper nos amis dans les arbres. Les hommes du professeur Adams paniquèrent et se mirent à courir en tout sens. Les dinosaures captifs appelaient les leurs. Et bien qu’ils heurtent violemment les barreaux de leur cages, ceux-ci ne cédaient pas. Seuls des déformations apparurent.  

 

« Allons les aider. » Souffla Kaori en pensant aux animaux.  

 

Ryô et Umibozu approuvèrent d’un hochement de tête.  

 

« Mais où allez-vous ? » demanda Mick qui n’avait pas fait attention à la conversation.  

 

Aucune réponse.  

 

« Revenez ! C’est de la folie. » Fit Tomoe apeurée.  

 

Mais Kaori, Umibozu et Ryô étaient déjà hors de portée de voix. Ils arrivèrent à côté des cages évitant de justesse les coups de queues et les charges violentes. A coup de pinces récupérées sur le tas, et de balles, ils firent sauter les verrous des cages… Les plus jeunes, une fois dehors, appelèrent leurs parents. Ceux-ci ne se firent pas appeler plus de deux fois. De loin Tomoe parvint à comprendre ce qu’ils venaient de faire.  

 

« Pourquoi cela ne m’étonne pas ? » Fit Mick ironique.  

« C’est vrai… Ils sont incorrigibles. » Fit remarquer Miki.  

« Silence maintenant. » Glissa Kazue « Les dinosaures reviennent par là. »  

« Je dirai même plus ne descendons pas de nos arbres. » Dit Tomoe dont la voix cachée mal sa tension nerveuse.  

 

Le sol et les branches furent secoués de vibrations intense. Cela sembla durer une éternité. Puis le silence reparut soudainement. Mick, Miki, Tomoe, Mitsuko, Kazue, Curtis et Shinji descendirent de leur perchoir. Au campement dévasté, quelques soldats encore présents faisaient le tour à la recherche de matériel en état. L’un d’entre eux, plus scientifique que les autres, se retrouva nez à nez avec notre petit trio.  

 

« … Je… Je crois que nous vous devons des remerciements. » Fit-il semi apeuré.  

« ??? » Firent perplexe Ryô, Kaori et Umibozu.  

« Le comportement de dinosaures… Vous aviez remarqué que les adultes étaient là pour les petits n’est ce pas ? Bien que je travaille pour lui, j’étais plutôt contre les agissements du professeur. Donc je vous remercie d’avoir libéré les dinosaures. »  

« Vous n’auriez pas pu le faire par curiosité ! » Demanda Kaori suspicieuse les bras croisés.  

 

Le scientifique soupira et baissa la tête visiblement gêné.  

 

« Le professeur Adams me fait pression avec ma petite fille ! »  

« Je… désolée. » soupira Kaori à son tour gênée.  

« Ce n’est rien vous ne pouviez pas savoir. » Dit le scientifique en souriant.  

 

C’est à ce moment là que le reste de nos compagnons, accompagné du méchant Shinji, arrivèrent.  

 

« Professeur Johns ! » S’exclama Tomoe surprise.  

« Tomoe ! Heureux de vous voir saine et sauve. » Fit le scientifique visiblement ravi avant de la serrer dans ses bras.  

« Hum Hum ! » Toussota Curtis.  

« Curtis ! Comment diable Tomoe a-t-elle réussi à vous convaincre devenir ici ? »  

« … Les plantes… »  

« Dites moi professeur Johns. » fit la voix de Ryô. « Avez-vous un peu d’autorité sur les soldats ? »  

« Peut-être plus actuellement qu’auparavant ! » Soupira-t-il.  

« Et bien tentez le coup et réorganisez les survivants. D’après ce que nous venons de voir votre matériel de communication est fichu. Et au plus vite nous trouvons un moyen de travailler ensemble pour quitter cette île, au mieux nous sauverons des vies. » Dit-il à moitié rieur, à moitié sérieux.  

« Et pour le professeur Adams ? »  

« Je m’en occupe personnellement. » Le coupa Ryô gravement.  

« Un conseil ! Evitez la zone rocheuse près de sa tente… Il y a des Vélociraptors. ! »  

« Vélociquoi ? » S’étonna Ryô.  

« Vélociraptor. » Répéta Tomoe secouait de frissons. « Ce sont des prédateurs redoutables. Ils vous font croire que vous êtes le chasseur. Mais à ce moment là vous êtes déjà la proie. Les vélociraptors chassent en groupe et préfèrent généralement chasser dans les zones où ils peuvent se camoufler. Il est plus rare de les trouver dans des zones rocheuses. »  

« Quand nous sommes venus avec Kaori hier nous nous sommes réfugiés dans cette zone… Non ! Nous y avons été poussés. Personne ne nous a suivis. Vous le saviez déjà ? »  

« Oui ! »  

‘Etait ce ces créatures ?’ se demanda-t-il perplexe.  

« Bon. Dépêchez-vous de réunir les survivants. Je m’occupe du professeur ! »  

« Je t’accompagne. » Dit Kaori d’une voix ferme.  

 

Ryô la regarda, voulut refuser, mais lu toute la détermination de sa partenaire dans son regard. Il se frotta la tête l’air pensif.  

 

« Bien ! Professeur Johns, avez-vous une idée de l’endroit où nous pouvons le trouver ? »  

« Oui. Il est toujours dans sa tente. »  

« Merci. » Répondit Ryô avant d’empoigner Kaori par la main et de s’y diriger.  

 

…  

 

Sitôt après le départ de Ryô et Kaori, le professeur Johns partit de son côté.  

 

« Et nous ? Que faisons-nous ? » Demanda Mick les bras croisés légèrement boudeur d’être mis de côté.  

« On attend ! » Répondit Umibozu de sa voix grave.  

 

Râlant, Mick se laissa choir sur le sol. Souriante, Kazue se plaça à côté de lui et posa sa tête sur son épaule lui faisant alors retrouver le sourire.  

 

Tandis que le professeur Johns expliquait la situation à chaque homme qu’il voyait et que chacun semblait accepter, Ryô et Kaori arrivèrent à proximité de la tente du professeur Adams. Il n’y avait aucun bruit si ce n’était le frémissement des feuilles dans les arbres.  

 

« On y va ? » Demanda Kaori en faisant un pas.  

« Non… attends. » Dit Ryô en l’arrêtant. « Il y a quelque chose qui cloche. »  

 

Kaori le regarda interloquée même si elle savait pertinemment que Ryô ne se trompait jamais avec son intuition. [ Ryô : Oui ça c’est tout moi]. Il y eut une sorte de sifflement auquel Ryô réagit immédiatement en poussant Kaori à terre. Un éclat brillant passa au dessus d’eux en sifflant et se ficha dans l’arbre derrière eux. C’était une fléchette.  

 

« D’où est ce que ça vient ? » Demanda Kaori en observant la fléchette où un écoulement discret se voyait.  

« De chez le professeur ! »  

« Comment fait-on pour l’approcher ? »  

« On fonce ? »  

« Tu crois que c’est la bonne solution ? »  

« Heu… » [Ryô : pas vraiment mais rester planter sur place n’était pas mieux ! ]  

« On zigzag en même temps comme ça le tireur ne saura plus où donner de la tête ? « Dit Kaori narquoise. [Ryô : Bien pensé Kaori.]  

« C’est une idée ! » Répondit Ryô en souriant.  

« Let’s Rock Baby ! » S’exclama-t-il ensuite en se redressant suivit de près par Kaori. [Ryô : Dites l’auteur nous ne sommes pas dans Devil May cry alors cette réplique à Dante :||---. K2 : Ca sonnait pourtant bien. :op]  

 

Ils n’étaient certes pas loin et d’autres fléchettes furent tirés, en vain. Arrivés à la tente, Ryô ,le premier, attrapa l’arme du tireur. Kaori, la deuxième, l’assomma d’un coup de massue. Il ne restait alors que le professeur qui les regardait narquoisement.  

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de