Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Author: Kaori_2

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 32 chapters

Published: 19-11-04

Last update: 09-08-06

 

Comments: 62 reviews

» Write a review

 

General

 

Summary: Résultat du défi de Kelly.

 

Disclaimer: Les personnages de Jurrassic Park le retour sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

I didn't receive my confirmation email

 

Contact me. i will send you the confirmation email, with the activation link. Of course, you'll have to use the email you gave when you signed up. In case of an email mistake, contact me giving me you pseudo and password.

 

 

   Fanfiction :: Jurrassic Park le retour

 

Chapter 3 :: Chapitre 2 : Des ennuis et ce qui s’ensuit.

Published: 22-11-04 - Last update: 22-11-04

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

La jeune femme se releva. Elle n’avait pas confiance en ce Ryô Saeba. Mais lorsqu’elle passa à ses côtés…  

 

« Si vous sortez maintenant vous êtes morte ! » Il était à la fois froid mais chaleureux.  

« Mademoiselle K, écoutez le conseil de mon partenaire et restez ici. »Dit Kaori doucement rassurant ainsi la jeune femme.  

« Je vous l’ai dit non ? Il est le premier à faire le pitre mais il est aussi très sérieux dans son travail. »  

 

Elle tremblait, saisie d’un frisson soudain. Kaori la pris par les épaules et l’aida à s’asseoir.  

 

« Combien sont-ils Ryô ? » Demanda-t-elle en même temps.  

« Pas beaucoup. Cinq ou six à tout casser je dirai. » Répondit-il sobrement et simplement.  

 

La jeune femme ouvrit de grands yeux devant City Hunter en début d’action.  

 

Soudain la porte du café s »ouvrit la faisant sursauter. C’était Umibozu.  

 

« Dit Ryô ! Ce sont des amis à toi. »  

« Pas vraiment ! Alors Kaori que décides-tu ? »  

« Je serais bien curieuse d’aller étudier des animaux moi aussi. Ca nous changerai du bitume habituel ! »  

 

Ryô sourit tandis que les individus au dehors commençaient à s’impatienter. Finalement.  

 

« Oh ! Oh !… On dirait que des renforts les ont rejoint. »  

« Oui j’ai aussi l’impression. » Répondit Umibozu.  

 

Mais il n’eut pas le temps de faire une autre réflexion à Ryô que la quinzaine de personnes entra dans le café armes à la main, ciblant la cliente de city hunter.  

 

« Vous savez que les armes sont prohibées dans ce café ? » Demanda Ryô calmement.  

« Arrête de faire la mariole et pousse-toi si tu tiens à la vie ! » Déclara le type plus près de Ryô.  

 

Ryô se gratta l’oreille l’air de rien.  

 

« Mais je ne rigole pas ! Regardez la porte vous verrez le sigle correspondant. »  

 

>o(--  

 

« Dites patron… Il a raison le panneau existe ! » (K2 : D’où il sort celui-là ? Umibozu : Je viens de l’installer à l’instant. K2 ayant reculant de 5 pas : Ah ! D’accord.)  

« Imbécile on s’en moque ! »  

« Heu ! Bien chef ! »  

« Bon maintenant le comique de service tu te pousses sinon on va te faire bobo. ( K2 : Pas pu m’en empêcher :||---)  

 

Ryô bailla indécemment provoquant le type devant lui. Kaori amusée par le comportement de son partenaire s’était placée devant sa cliente.  

 

« Il est fou. » Murmura cette dernière.  

« Ne vous inquiétez pas. Tout va bien se passer. » Lui murmura Kaori.  

 

Le type devant Ryô était à bout. Il pointa alors son arme vers Ryô qui n’attendait que ça. Il esquissa un sourire discret et s’empara de l’arme de ce type de façon fulgurante, tordants ses doigts au passage. Soudain agenouillé à terre il ordonna :  

 

« Feu à volonté. »  

 

Là ce n’était pas bon… Pas pour Ryô, Kaori et compagnie… Mais pour eux… Kaori renversa la table devant elle et abrita sa cliente derrière. Ryô sortit son arme tout en évitant les tirs et s’arrangea pour utiliser le moins de balles possibles. Quant à Miki et Falcon ils n’allaient certainement pas laisser détruire leur café ainsi… Déjà qu’avec Ryô et Kaori on aurait dit qu’une tornade était passé… Ils attrapèrent alors leurs armes et se joignirent à Ryô avec une facilité déconcertante.  

 

Penaud, perplexe, ils se demandèrent bien où ils étaient tombés.  

 

« Mais qui diable êtes-vous ? » Demanda le chef du groupe qui avait une nouvelle coupe de cheveux.  

« City Hunter et Umibozu ça te dit quelque chose ? » Ironisa Ryô.  

 

Saisi de peur il n’arriva pas à sortir un seul son de sa bouche. Ses hommes de mains eux déguerpirent sans demander leur reste… Soudain ce ‘chef’ se rendit compte qua sa peur l’avait rendu incontinent… Il se releva à toute allure mais fut bientôt retenu par le bras puissant d’Umibozu qui lui tendit un seau et une serpillière.  

 

Tandis que minable, le ‘pauvre méchant’ nettoyait, Ryô retourna près de sa cliente.  

 

« Alors vous pensez toujours c’est ça City Hunter ? » Demanda-t-il narquois. [Ryô : Ca c’est tout moi. Si je n’avais pas joué les jolis cœurs nous n’en serions sûrement pas là à l’heure actuelle.]  

 

La jeune femme le regarda perplexe puis finit par sourire.  

 

« Il me semble vous avoir jugé trop vite. » Dit-elle gênée.  

« Ca ne vous dérange pas si je demande à des amis de se joindre à moi ? »  

« … Non… Mais… sont-ils fiables ? »  

« Ne vous inquiétez pas pour ça. »  

« Je vous remercie pour tout. »  

« Je vous en prie… Encore une chose vous vous appelez ? »  

« Tomoe. Tomoe Kawasaki. »  

« Ryô Saeba pour vous servir ! » Dit-il de nouveau trop poliment au goût de Kaori qui lui pinça la main. Il effaça alors une grimace.  

« Allez on rentre ! » Dit Kaori  

« Non vous rentrez ! J’ai une dernière chose à faire. » Dit Ryô à l’attention des jeunes femmes.  

« Bien… Mademoiselle si vous voulez bien me suivre. »  

« …Vous… Vous pouvez m’appeler Tomoe. »  

« Alors appelez moi Kaori. » Répondit-elle du tac au tac.  

 

Puis elles s’en allèrent.  

 

« Umibozu, Miki, ça vous dérangerai ? » [ Ryô : Là aussi je n’aurai pas dû leur demander sans avoir eu plus de détails sur ce qui nous attendait.]  

« Non pas du tout. Ca nous ferait un peu de vacances. »  

« S’il n’y a pas de chats c’est encore mieux. » Grogna Falcon.  

« Bien. Je vas voir Mick. On ne sait jamais. »  

« Tu crois vraiment qu’il sera utile ? »  

« Qui sait ? Allez à plus. Je vous tiens au courant de l’avancement des choses. »  

 

Sur e chemin du retour Kaori avait noté la présence de trois hommes derrière-elles. Elle fit alors faire un petit détour à sa cliente intriguée. Presque arrivées à destination, Kaori pensait s’être débarrassée de leurs poursuivants mais… Ceux-ci avaient devancé leurs cibles et se retrouvèrent bientôt face à elles. Kaori était calme alors que Tomoe se cachait derrière elle. Un des trois hommes sortit son arme. Kaori souriait narquoisement malgré tout.  

 

« Je ne ferais pas ça si j’étais vous. » Fit soudain une voix masculine.  

 

Le type se retourna alors et regarda son interlocuteur. C’était un blondinet accroupi sur le toit d’une voiture qui se grattait le nez. La type le visa alors.  

 

« Tsss. Vous êtes vraiment borné. » Dit Mick avec ironie.  

« Toi tu parles trop bonhomme. » Dit-il en armant son pistolet.  

« Ca, c’est ce que vous n’auriez pas dû faire. » Laissa entendre Kaori ayant sortie une massue de nul part.  

 

Le type se retourna soudain blême. Il n’eut pas le temps de réagir que la massue s’abattit sur lui avec fracas. Ses deux compagnons sortirent leurs armes à leur tour mais furent assommé par Mick avant d’avoir pu comprendre ce qu’il leur arrivait.  

 

« Merci Mick. »  

« De rien Kaori… Et qui est cette charmante personne qui t’accompagnes ? » Demanda-t-il la bave aux lèvres.  

« C’est notre cliente. » Fit le voix de Ryô qui arrivait alors.  

« Décidément c’est une hécatombe… Dis Mick ça te tenterai un séjours dans le pacifique ? » Demanda Ryô après avoir vu les trois hommes à terre.  

« Mmmm » fit-il réfléchissant.  

« Imagine des jeunes femmes en maillot de bains au bord de mer. » Murmura Ryô à m’oreille de Mick.  

 

Le regard de Mick se porta directement sur… Kaori… Il l’imagina avec un maillot de bain diablement échancré et sexy…  

 

« Dites donc vous deux ! Qu’est ce que vous imaginez encore ? » Demanda Kaori devant leurs regards pervers.  

 

C’est alors que Mick et Ryô se rendirent compte qu’ils dévoraient la même personne du regard. Ryô lança alors un regard menaçant à son ami qui se fit soudain très petit mais ne pu s’empêcher de sourire malicieusement. Ils rigolèrent nerveusement tandis que Kaori sortit les massues spéciales. Leurs ombres arrêtèrent immédiatement Ryô et Mick qui s’agenouillèrent rapidement devant Kaori, l’implorant de sa grande sagesse magnanimité.  

 

« Alors Mick partant ? » Demanda Ryô à voix basse. [Ryô : Si j’avais su ce qu’il imaginait alors Grrr.]  

« Yeah man ! » Lui répondit-il de la même façon et lui faisant un clin d’œil.  

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de