Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Author: Kaori_2

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 32 chapters

Published: 19-11-04

Last update: 09-08-06

 

Comments: 62 reviews

» Write a review

 

General

 

Summary: Résultat du défi de Kelly.

 

Disclaimer: Les personnages de Jurrassic Park le retour sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

I haven't received the activation email.

 

If you didn't receive the activation email, you probably entered an incorrect email address or you are using Caramail (that refuses automatic emails). In this case, contact me using the email address you put in your profile or one that you want to use instead, and give me your pseudo and password.

 

 

   Fanfiction :: Jurrassic Park le retour

 

Chapter 20 :: Sur la piste des Compsognathus.

Published: 11-03-06 - Last update: 11-03-06

Comments: voici la suite qui en rassurera plus d'un(e)s

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

Si Ryô avait alors relevé la tête à ce moment là, il aurait vu malgré ses larmes que la grosse bêbête avait attrapé dans sa gueule béante le Vélociraptor et l’avait avalait goulûment en une bouchée, sauvant alors Kaori d’une mort certaine. [ Ryô : … L’auteur, je vais vous tuer… ce souvenir m’est très difficile.] Deux bras avaient alors profité de la situation pour la tirer vers l’intérieur de la forêt…..  

 

Peinés, le cœur lourd et affligés, ils quittèrent cet endroit maudit. Ryô était à l’arrière et traînait les jambes. Il y eut un bruissement qui attira son attention… Ne sentant aucun danger, ni animosité il alla y jeter un coup d’œil. Une petite troupe de Compsognathus se hâtait vers…  

 

« Ce sont des nécrophages attirés par l’odeur de cadavres ou d’animaux blessés. » Murmura Ryô en se remémorant le ‘cours’ de Tomoe. Il reprit soudain un espoir des plus fous.  

« Continuez sans moi ! Je poursuis ces bestioles. Et ne t’inquiète pas je vous retrouverai. » Dit Ryô sans se tourner vers Mick le sachant alors à ses côtés.  

« Je ne m’inquiète que pour la même personne que toi. »  

 

Mitsuko s’était rapproché d’eux  

 

« Monsieur Saeba, permettez moi de vous accompagner. »  

« Ca risque d’être dangereux. »  

« Je crois qu’au point ou nous en sommes… » :||--- [Ryô : Certes elle a raison.]  

« … Bien ! Mais ne me quittez pas d’une semelle… »  

 

Ryô sourit discrètement, remerciant Mick et Mitsuko intérieurement.. Il se mit ensuite à la poursuite des Compsognathus, suivit de Mitsuko chargeait de son sac bandoulière…  

 

Cinq minutes auparavant…  

 

Tomoe, car c’était elle, tira lourdement Kaori , presque inconsciente, dans la forêt. Elle fit cependant un pas de trop en arrière… Les deux jeunes femmes roulèrent le long d’une pente pour tomber soudainement sur une surface plus plate et fraîche. Dans la chute Tomoe s’était heurta la tête à une grosse racine. En bas Tomoe, la tête lourde, chercha Kaori du regard. Elle n’était pas loin. A moitié sonné elle lui prit la main gauche avant qu’un voile noir ne s’installe devant son regard.  

 

Les deux jeunes femmes gisaient alors sur le sol, inconscientes tandis que le ciel s’obscurcissait de plus en plus et que le vent se faisait plus vif.  

 

La première à retrouver ses esprits fut, malgré ses blessures, Kaori. Elle chercha du regard à savoir où elle se trouvait. C’est alors qu’elle aperçut Tomoe dont la main gauche lui tenait la sienne… Une douleur de plus en plus vive se répandit dans son corps meurtri. Il faut dire que la chute n’avait guère arrangé la situation. Kaori se remémora vaguement la scène dans les hautes herbes. Elle avait vu la grosse bêbête avant de perdre connaissance. Elle tenta de se relever, en vain… elle parvint néanmoins à s’adosser à un arbre très proche. Sa tête lui tournait atrocement. Son regard se posa sur sa cuisse blessée. La plaie semblait profonde à en voir la quantité de sang imbibée par le tissu. Elle fouilla alors sa poche gauche à la recherche de son kit médical sortant, dans l’ordre précis : Une vieille liste de courses, un livre de poche de Michaël Crichton, une paire de lunettes de soleil, un mouchoir jamais utilisé, une couverture de survie, une massue de 10 Tonnes, un masque à gaz, une bombe lacrymogène et une grenade avant de trouver son Kit médical portatif. Elle en sortit une paire de ciseaux et entreprit alors de découper le tissu autour de la plaie. Elle grimaça en remarquant l’aspect de celle-ci. Elle ne pourrait rien faire toute seule si ce n’était un garrot pour ralentir l’hémorragie. Elle découpa alors le tissu qu’elle venait de couper. C’est alors que Tomoe revint à elle.  

 

« Kaori ? » Appela-t-elle en même temps.  

« Je suis là. » Répondit-elle la voix lasse.  

« Dieu soit loué vous êtes sauve… J’ai cru un moment que… » Dit-elle en se levant.  

« Je suis plus solide qu’il n’y paraît. » Répliqua Kaori en l’interrompant et en cachant mal une grimace.  

 

Debout, Tomoe porta une main à sa tête douloureuse et cru avoir rêvé en apercevant la jambe de Kaori subrepticement. Cependant, en regardant de nouveau elle s’aperçut alors qu’elle n’avait pas eut de vision.  

 

« Oh mon dieu ! « S’exclama-t-elle. » Pardonnez moi Kaori… Je… je suis désolée. » Dit Tomoe.  

« Vous n’y êtes pour rien. » Rétorqua Kaori avec force sans le vouloir tandis qu’elle serrait le tissu au dessus de la plaie. La douleur s’intensifia dans son épaule mais ne l’inquiéta pas plus que ça.  

« Tomoe… Approchez. »  

« Oui ? »  

« Vous vous êtes bien arrangée la tête… Prenez-ça et essuyez-vous un peu votre front à votre gauche. »  

« Merci. »  

 

Kaori poussa un long soupir et se mit à penser à ses amis. Dans quel état se trouvaient-ils ? Etaient-ils tous sains et saufs ?... Et Ryô ??? Elle ne put s’empêcher de verser une larme tout en y pensant.  

 

« Tomoe… Je crains de ne pas pouvoir vous accompagner plus loin »  

« Ne dites pas ça Kaori… Je vous aiderai… Après tout vous m’avez sauvé la vie ! » Lui dit Tomoe tentant de lui remonter le moral.  

« Vous m’avez rendu la pareille face à ces… Vélociraptors. C’est bien ça ? » Demanda Kaori en frissonnant malgré elle à cette simple appellation.  

 

Tomoe ne répondit pas et semblait tout aussi nerveuse.  

 

« A votre avis où pouvons nous être ? » L’interrogea Kaori tentant de la faire penser à autre chose.  

« Après la grande plaine que l’on voyait lors de notre halte. Mais je doute que nous puissions aller plus loin par ici. » Répondit Tomoe en regardant vers l’horizon.  

 

Les quelques arbres qui se trouvaient devant eux laissaient place à une rivière tumultueuse. Ce n’est qu’en l’apercevant que Kaori et Tomoe comprirent que le bruit de fond était une chute d’eau. Tomoe, plus apte à se lever malgré une légère douleur à la cheville s’en approcha. Au bord de l’eau elle aperçut le vieux phare… de plus près elle se rendit compte que c’était une vieille tour. Il était clair que le chemin d’accès en visuel était impraticable. Revenant vers Kaori elle remarqua que celle-ci grelottait malgré la pesante chaleur.  

 

« Kaori… »Murmura-t-elle en s’en rapprochant de nouveau.  

 

Celle-ci leva imperceptiblement les yeux vers elle. Elle se sentait lasse et fatiguée. Tomoe s’agenouilla à ses côtés et posa sans l’avoir vu, sa main sur son épaule blessée. Tandis qu’elle ressentit un contact humide elle entendit Kaori gémir.  

 

« Excusez-moi. » Fit Tomoe en lui ôtant sa veste et son petit chemisier la laissant alors en soutien gorge. Kaori se laissa faire sans rien dire, à peine consciente de ce qui lui arrivait. Sa deuxième blessure, qu’elle pensait être bénigne, s’avéra être aussi assez profonde. Celle-ci, cependant plus propre que l’autre, pouvait être soigné plus facilement. Encore fallait-il savoir comment s’y prendre…  

 

… C’est au moment de leur chute que Ryô et Mitsuko se mirent en chemin en suivant les Compsognathus. Les petites bêtes se déplaçaient assez vite et ne semblaient guère dérangées par les arbustes, les descentes abruptes ou autres obstacles qui jalonnaient le chemin. Par contre Ryô et Mitsuko avaient nettement moins d’aisance pour ne pas tomber. Au bout d’un moment ils perdirent les animaux de vue mais Ryô avait plus d’un tour dans son sac et continua son repérage en se fiant à leur piaillement. C’est ainsi qu’il nota la présence d’un cours d’eau à proximité. Afin de ne pas perdre trop de terrain sur les Compsognathus, Ryô accéléra le rythme. Il entendit Mitsuko toujours derrière lui. Elle avait du mal à suivre mais s’accrochait bien.  

 

…Alors qu’elle inspectait la blessure de Kaori, Tomoe sentit soudain une présence derrière elle. Le ricanement qui lui fit suite, lui fit comprendre qu’il s’agissait du professeur Adams.  

 

« Faites attention Tomoe. » Lui murmura Kaori d’une voix à peine audible en lui tendant la bombe lacrymogène.  

 

Sur un rire sadique le professeur Adams déclara.  

 

« Quel stupide croc-en jambe ! Il vous a fait perdre un temps précieux… »  

 

Le message était clair pour Kaori. Il était la cause de leur chute… et le bruit ???? Elle n’en douta pas un instant.  

 

« Il me semble que la partie va faire Game over pour ce cher City Hunter ! » Dit-il ensuite.  

« La partie l’a déjà faite… vous ne le voyez pas ? » Déclara Tomoe d’une voix tremblotante serrant rageusement la bombe lacrymogène dans son dos.  

 

Perplexe, le professeur Adams la regarda. Elle avait les yeux rouges… Elle était au bord des larmes… Et Kaori…. Ses yeux étaient clos. Il fut alors pris d’un autre rire sadique. Il s’approcha alors de Tomoe en sortant une arme blanche de sa poche droite… A deux mètres il s’arrêta subitement. Un bruit de feuillage lui fit faire demi-tour… Des lézards vers de petite taille firent leurs apparitions.  

 

« Qu’est ce que ???3 Grogna le professeur Adams.  

« Auriez-vous peur professeur ? » Ironisa Tomoe en s’étonnant elle même de son audace subit.  

 

Le professeur se tourna de nouveau vers Tomoe et lui lança un regard menaçant.  

 

« Tomoe… faites …très… attention. » Lui susurra Kaori d’une voix de plus en plus faible.  

« Kaori ! » S’exclama-t-elle en la voyant perdre de nouveau connaissance.  

« Ne vous inquiétez pas pour elle, vous allez bientôt le rejoindre.’ Dit le professeur semi-étonné en pensant que Kaori n’était déjà plus.  

 

Sans prévenir il se jeta sur Tomoe si brutalement qu’il éparpilla la meute de Compsognathus qui ne savaient pas trop que faire avec tant d’êtres étranges. D’un geste machinal Tomoe bloqua le mouvement du professeur et lâcha le contenu de la bombe lacrymogène sur son visage. Le professeur hurla de douleur et se tint les yeux un bon moment Tomoe en profita pour ramasser un morceau de bois robuste.  

 

Au loin Ryô et Mitsuko entendirent le cri et pressèrent davantage le pas.  

 

La rage au ventre, après avoir recouvrait la vue, le professeur se rua de nouveau sur elle et la fit tomber à terre pour enchaîner des coups de pieds dans les cottes. Tomoe n’en pouvait plus et se protégeait le visage qui avait eut droit au premier coup. Elle se plia en deux une douleur terrible en elle. Sadiquement le professeur se prépara à lui asséner un coup de poignard mortel… Soudain une mini massue ‘pauvre crétin’ ( celle sortit de la poche tantôt) lui tomba sur la tête. Les larmes de douleurs aux yeux et une main sur la tête il se retourna.  

 

« Qui est ce qui ?...... Tu ne veux donc point mourir diablesse ! » Dit-il en apercevant Kaori, le visage faible mais souriant narquoisement.  

« MEURS DONC ! » S’exclama-t-il en se précipitant vers elle le poignard en avant délaissant Tomoe un instant.  

« Kaori ! » S’écria celle-ci terrorisé tentant alors de se lever, en vain. Un coup de feu fusa tandis que le professeur Adams s’écroula sur le sol à jamais inerte.  

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de